publicité

Thierry Henry raccroche les crampons pour devenir consultant télé

L'ex-international français Thierry Henry (123 sélections) a annoncé mardi sur son compte Facebook sa décision de quitter le football pour devenir consultant auprès de la chaîne de télévision britannique Sky Sports. 

Thierry Henry avec le maillot des New York Red Bulls, en novembre 2014. © Mike Stobe/Getty Images/AFP
© Mike Stobe/Getty Images/AFP Thierry Henry avec le maillot des New York Red Bulls, en novembre 2014.
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le
"Après 20 ans sur le terrain, j'ai décidé de quitter le football professionnel", explique le désormais ex-attaquant des New York Red Bulls, son dernier club. "Ce fut un voyage incroyable", ajoute "Titi" Henry, en remerciant les supporteurs et ses anciens partenaires au sein des clubs de Monaco, de la Juventus Turin, d'Arsenal et du FC Barcelone.
        
"Il est temps pour moi de prendre un chemin différent dans ma carrière et je suis heureux d'annoncer que je vais retourner à Londres et rejoindre Sky Sports, avec qui je vais partager (...) mon expérience avec vous les gars au cours de ces années", ajoute le Martiniquais dans son communiqué.

Pas de dernière pige sur le terrain donc pour Henry, déjà privé d'une apothéose dans la MLS, le championnat nord-américain, avec une élimination en demi-finale face aux New England Patriots, fin novembre. L'attaquant de 37 ans n'aura donc jamais remporté la MLS Cup, le titre suprême aux Etats-Unis où depuis son arrivée chèrement monnayée en 2010, il a inscrit 51 buts en 122 matchs, avec 41 passes décisives.
        

Vu son attachement viscéral à Arsenal, le club où il est toujours révéré pour avoir marqué 226 buts entre 1999 et 2007 et deux de plus lors d'une pige en 2012, il aurait pu s'offrir une dernière séance sur la pelouse de l'Emirates Stadium londonien, voire y préparer une éventuelle reconversion comme entraîneur.
        
Mais ce sera donc la télévision pour le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, sacré champion du monde en 1998 et d'Europe en 2000. "J'espère que vous avez autant pris de plaisir à me regarder que j'en ai pris à jouer, rendez-vous de l'autre côté", conclut l'ancien N.14 d'Arsenal sur sa page Facebook, qui répond donc aux sirènes des chaînes de télévision britanniques, où il retrouvera des journalistes avec qui ses relations n'ont pas toujours été des plus sereines, notamment après cette fameuse main volontaire contre l'Irlande qui avait qualifié l'équipe de France pour le Mondial 2010 en Afrique du Sud.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play