Le zika arrive en Guadeloupe

zika
moustique tigre aedes zika
Le zika est transmis par les moustiques de type Aedes ©Roger Eritja / Biosphoto
Deux premiers cas d'infection par le zika ont été signalés en Guadeloupe et à Saint-Martin, a annoncé l'Agence régionale de santé (ARS).
Après la Martinique et la Guyane, entrés en stade épidémique cette semaine, la Guadeloupe doit également s'inquiéter du virus zika. Un premier cas, celui d'un homme,  avait déjà été confirmé à Saint-Martin, un deuxième vient d'être signalé dans l'archipel. "Il s'agit d'une fillette  résidant en Basse-Terre" a précisé l'ARS.
Ces deux cas sont qualifiés d'autochtones, à savoir que le virus a été contracté sur place, aucun des deux malades n'ayant voyagé dans les quinze jours précédant le début des symptômes.
 

La grande majorité des personnes ne savent pas qu'elles ont été infectées.






Patrice Richard, directeur général de l'Agence a insisté sur le nombre élevé (80%) de cas asymptômatiques, pour lesquels l'infection par le virus passe inaperçue. "La grande majorité des personnes ne savent pas qu'elles sont infectées. Nous demandons à la population de lutter contre les gîtes larvaires et de se protéger", avait-il insisté lors d'une conférence de presse le 12 janvier.

Prudence pour les femmes enceintes

Généralement bénigne, l'infection au virus zika peut néanmoins entrainer des complications dans de rares cas. Ainsi, en Martinique, un cas de syndrome de Guillain-Barré faisant suite à une infection au virus zika a été décelé. D'autre part, les femmes enceintes sont appelées à la plus grande prudence, les autorités brésiliennes ayant établi un lien entre l'épidémie de zika qui sévit dans leur pays et l'augmentation de cas de microcéphalie du nourrisson. Les Etats-Unis ont appelé leurs ressortissantes enceintes à éviter les zones à risque, dont la Martinique et la Guyane.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live