Actu des associations : rencontre à Paris avec l’association Divines LGBTQI+

association
Actu des Assos
Rencontre à Paris avec l’association Divines LGBTQI+ ©DR
Une rencontre organisée par l’association Divines LGBTQI+ a eu lieu dans un restaurant parisien le 29 janvier 2022. Des témoignages forts à découvrir en images.

L'actu des assos

Mettre en lumière les initiatives des nombreuses associations des Outre-mer présentes dans l'Hexagone, c'est l'objectif de ce rendez-vous hebdomadaire du portail des Outre-mer. Chaque semaine, une association est invitée à présenter un rendez-vous, une initiative qu'elle organise, et nous revenons, comme ici, sur un événement qui s'est déroulé récemment.

Divines LGBTQI+

La directrice de cette association afro-caribéenne est Pierrette Pyram. Elle nous présente son association qui a pour vocation la lutte contre la LGBT-phobie et le racisme.

À l'occasion d'une rencontre dans un restaurant parisien, des femmes nous livrent leur témoignage. Retour d'expériences.

Dès la maternelle, j'ai su que j'étais lesbienne. J'étais foutu, j'aimais les femmes. Je n'avais pas le mot lesbienne ou homosexuel en tête, c'était très organique (...) je suis contente de pouvoir être interviewée là-dessus parce que ce n'est pas commun. C'est un peu une sorte de coming-out pour les médias...

Ophélie Joh, Artiste-Interprète

Assiste à cette rencontre Maddim, artiste, qui n'appartient pas à la communauté LGBT mais qui est venue pour soutenir cette communauté. 

J'ai 37 ans et je suis lesbienne. L'hétérosexualité est imposée à tout le monde. On n'a pas d'opportunités de se poser la question de savoir vers quel individu vont nos préférences. Un fois qu'on arrive à enfin imaginer qu'on puisse être lesbienne et qu'on se pose la question c'est foutu pour nous et il n'y a pas de retour en arrière.

Clothilde, artiste

Présente également une femme originaire d'Outre-mer. 

Étant originaire des Antilles, il était rare à mon époque de rencontrer et de croiser des femmes ensemble puisque la norme c'est l'hétérosexualité. J'ai toujours été attirée par les femmes et malgré tout j'ai quand même eu une vie de couple, j'ai eu des enfants et une relation très longue de quinze ans. On ne nous laisse pas imaginer qu'avec une femme on puisse fonder une famille, avoir des enfants et d'être heureuse.

Jessica, membre des Divines

Retour en images sur cet afterwork d'échanges et de partages (Joss Prod)