outre-mer
territoire

Archives d'Outre-mer - mai 2013: l'ONU inscrit la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser

archives d'outre-mer
onu assemblée générale
L'Assemblée générale de l'ONU à New York ©SHENG HONG / NOTIMEX
Alors que le président du territoire Edouard Fritch souhaite voir retirer la Polynésie française de la liste des pays non autonomes de l’ONU, les archives d'Outre-mer reviennent cette semaine sur le processus qui a mené à cette inscription, largement portée par l'indépendantiste Oscar Temaru. 

C'est son combat de toujours. Alors président de la Polynésie Française, Oscar Temaru voyage plusieurs fois à New-York et fait campagne auprès des représentants des pays de l'Assemblée pour obtenir leur soutien. Ce dossier occupe alors beaucoup le président polynésien. Il aurait convaincu les instances de l'ONU de se prononcer sur la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser.

Un combat âpre qu'il affirme mener contre le gouvernement français. Pour les spécialistes, il n'est pas certain que cette réinscription change grand chose à court terme pour la Polynésie : 
 

Quand on regarde la situation actuelle, vous avez 16 pays inscrits sur cette liste et certains le sont depuis 40 ans, la Nouvelle-Calédonie l'est depuis 27 ans. Le procedé avance très lentement.
- Jean-Marc Regnault, historien 


Regardez ce reportage d'Isabelle Giordan de Polynésie La1ère diffusé le 9 février 2013, retraçant le combat d'Oscar Temaru avant la réinscription de la Polynésie sur la liste des pays non autonomes de l’ONU :  
©la1ere


L'ONU vote l'inscription de la Polynésie dans les pays à décoloniser

Le 17 mai 2013, la résolution L56 voulue par Oscar Temaru a été présentée par plusieurs états du Pacifique. Les îles Salomon, Nauru, Tuvalu, Samoa et le Timor oriental font partie des 193 nations représentées aux Nations Unies. Le texte a été adopté "par consensus", autrement dit sans vote de l'Assemblée générale de l'ONU. 

Si la France n'a pas participé à cette séance et a dénoncé très rapidement "une ingérence flagrante", d'autres pays se sont démarqués du vote "par consensus" de l'Assemblée générale. C'est le cas de l'Allemagne, des Pays-Bas, du Royaume-Uni ou des Etats-Unis. Ces pays sont soit des pays diplomatiquement très proches de la France (Allemagne, Pays-Bas), soit des nations qui ont également des territoires inscrits sur la liste des territoires non-autonomes (Etats-Unis, Royaume-Uni). 


Regardez le reportage de Kelly Pujar diffusé le 17 mai 2013 sur l'adoption par l'ONU de la proposition défendue par le leader indépendantiste Oscar Temaru :  

©la1ere


Retour triomphal pour Oscar Temaru 

Tee-shirts, banderoles, drapeaux, couronnes de fleurs prêtes à être mises autour du cou… Le bleu, couleur des indépendantistes, était de rigueur, le samedi 18 mai 2013 au soir, sur le tarmac de l’aéroport de Papeete pour accueillir Oscar Temaru, le leader indépendantiste polynésien. Fraîchement revenu de New York, il a assisté au vote de l’ONU sur l’autodétermination de la Polynésie, et a été acclamé comme un véritable héros. Près de 3000 personnes étaient venues l’attendre à la descente de l’avion. 

Regardez le reportage d'Isabelle Giordan de Polynésie la 1ère diffusé le 20 mai 2013 lors du retour d'Oscar Temaru en Polynésie :  
©la1ere

 
Publicité