publicité

La compagnie aérienne Corsair ne desservira plus Mayotte à partir du 9 février

La compagnie Corsair se dit contrainte d’arrêter les dessertes de Mayotte et de Madagascar. La piste trop courte à Dzaoudzi qui ne peut pas accueillir de Boeing 747, et la suspension des droits de trafic de Corsair entre la Réunion et Madagascar a précipité cette décision.
 

  • CB avec Mayotte la 1ère
  • Publié le
Corsair ne desservira plus Madagascar et Mayotte. C’est une conséquence de la suspension de ses droits de trafic entre l’île de La Réunion et la grande île signifiée le 25 mars 2018 par l’aviation civile malgache.

On ne pouvait plus opérer dans des conditions économiques satisfaisantes et comme on ne peut plus combiner Madagascar et Mayotte, Corsair a préféré mettre fin à la liaison"

-Julien Houdebine, directeur du Réseau des Revenus et du Digital à Corsair.


Retrait des droits de trafic

Ecoutez ce responsable de Corsair au micro de Thierry Belmont d'Outremer la 1ère ci-dessous :

Julien Houdebine


"Rien n'est définitif"

Mais rien n’est définitif selon Corsair. Le problème de la piste de Mayotte qui n’est pas adaptée aux gros porteurs de Corsair reste toutefois un obstacle majeur. Julien Houdebine, directeur du Réseau des Revenus et du Digital à Corsair au micro de Thierry Belmont ci-dessous :

Julien Houdebine


Retour du monopole

Il y a deux ans, Corsair lançait des vols Réunion-Mayotte à 198 euros l’aller-retour. Les passagers de Mayotte voyaient les prix des billets d’avion baisser. Avec le départ de Corsair de Mayotte, la compagnie régionale Air austral va retrouver sa situation de monopole.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play