Coronavirus : à Orly, une tente installée pour permettre aux passagers vers les Outre-mer de réaliser des tests PCR

coronavirus
tente PCR Orly
Une tente a été installée dans l'aérogare d'Orly 3 pour permettre aux passagers à destination des Outre-mer de réaliser un test PCR sur place. Mais les demandes sont très nombreuses et les délais rallongés. ©Jean-Michel Mazerolle
De plus en plus de voyageurs à destination des Outre-mer sont confrontés aux retards des laboratoires débordés par le nombre de demandes de tests PCR, obligatoire avant de voyager. Pour contrer cela, quatre compagnies aériennes ont créé un espace de test installé directement à l'aéroport d'Orly.
Ils sont des dizaines à se presser tous les jours aux comptoirs des compagnies aériennes qui desservent les Outre-mer avec à chaque fois la même réponse : pas d'embarquement sans test PCR de moins de 72 heures. Problème aujourd'hui, les laboratoires de l'Hexagone sont saturés de demandes et ne parviennent plus à livrer les résultats dans les délais impartis. "Je devais reprendre l'avion pour la Martinique lundi, j'ai fait un test au laboratoire à Lyon" explique Elisabeth. "Ils m'ont remis le test deux heures après le départ de l'avion donc je n'ai pas pu partir."

Elisabeth au micro de Jean-Michel Mazerolle et Jean-Yves Pautrat :
©la1ere
 

Des coûts en plus pour les voyageurs

Son vol a donc été reprogrammé sans frais par sa compagnie aérienne mais elle n'est toujours pas assurée d'obtenir un résultat en temps et en heure. Comme d'autres voyageurs, Elisabeth a refait un test directement à l'aéroport d'Orly où elle devait embarquer. Une tente a été installée dans l'aérogare n°3 par Air France, Air Caraïbes, Corsair et French Bee afin d'accueillir en priorité les passagers en partance pour les Outre-mer. Malheureusement, les résultats garantis sous 24 heures arrivent en fin de compte en 48 heures. 
 
test pcr orly 1
La fille d'attente à l'extérieur de la tente réservé aux passagers à destination des Outre-mer, à l'aéroport d'Orly. ©Jean-Michel Mazerolle
test pcr orly 2
©Jean-Michel Mazerolle
test pcr orly 3
©Jean-Michel Mazerolle
test pcr orly 4
©Jean-Michel Mazerolle

Hormis French Bee qui a abaissé à 50 euros au lieu de 200 euros le coût de changement de billet (lire nos précisions à la fin de cet article) , les compagnies ne demandent pas de frais supplémentaires aux passagers obligés de décaler leurs voyages faute de tests. Mais pour certains, ces changements impliquent des coûts importants : hôtel, restaurations voire même transports. Venue du Havre pour partir à La Réunion, Françoise a ainsi dû décaler son voyage prévu lundi au samedi suivant et donc reprendre un aller-retour en train, mais aussi payer une nuit d'hôtel, des repas et des frais de taxi. 
 

72 heures strictes

Pour éviter les retards, pas la peine de tenter de passer le test un jour plus tôt. Les compagnies sont strices : c'est 72 heures maximum avant le départ de l'avion. Un homme présent à Orly ce jeudi raconte avoir passé le test un vendredi sur conseil du laboratoire. Mais arrivé à l'aéroport, il ne peut embarquer. "On m'a dit que c'était fait trop en avance. Est-ce de ma faute ?"
 
©la1ere
 
Même scénario pour Gisèle qui devait partir mercredi 2 septembre pour se rendre aux obsèques de son beau-père aux Antilles. "J'avais fait mes test, j'arrive et on me dit que j'ai dépassé les 72 heures et que j'aurais dû aller faire mes examens le dimanche", raconte-t-elle. "Mais les laboratoires étaient fermés !".

On m'a dit que j'aurais dû aller aux urgences alors qu'à la télé on nous dit que les urgences sont débordées et qu'il ne faut pas y aller pour n'importe quoi. (...) C'est "vous vous débrouillez", voilà.

 
©la1ere
Précision de la direction de French Bee
La direction de French Bee nous a signalé, lundi 7 septembre, que les passagers qui ne peuvent embarquer en raison du manque ou de l’arrivée trop tardive des résultats covid bénéficient bien d'une gratuité pour le changement de leur billet d’avion, comme le font corsair et air France.

Concernant les témoignages de passagers ayant dû payer un surcout, qui figurent dans notre article, la direction de French Bee répond qu'il s'agit d'une erreur. Elle conseille aux passagers qui seraient victimes de frais supplémentaires, de s’adresser à la direction de la compagnie qui effectuera le remboursement.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live