outre-mer
territoire

Cyclone Irma : "c'est Hiroshima" décrit un habitant de St-Barthélémy

cyclones
Irma
©Capture radar NOAA
La maison qui vibre, le bruit assourdissant du vent : les premiers témoignages d'habitants de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin décrivent des conditions météos apocalyptiques, alors que l'œil de l'ouragan Irma sera d'ici peu sur ces deux îles.
"La maison vibre, ça bouge, c'est Hiroshima", décrit un habitant de Saint-Barthélémy joint par France Ô/La1ère.fr. Confiné chez lui, Alex Jacqua est directeur commercial de la compagnie aérienne locale Air Antilles Expres.

Privé d'électricité

"On vient juste d'être privé d'électricité, raconte-t-il. On a l'impression d'être dans une guerre. Le vent fait des gros boums. On entend plein de bruits de partout, les fenêtres vibrent, et on en a encore pour 4 à 5 h".

Alex Jacqua avait déjà vécu l'ouragan Luis en 1995 à Saint-Barthélémy. "Mais là c'est deux fois pire", remarque-t-il. On a pu qu'à attendre et avoir beaucoup de courage".


Le bruit inquiétant du vent

Même bruit assourdissant du vent à Saint-Martin où se trouve Maeva-Myriam Ponet, journaliste de Guadeloupe 1ère. "Nous sommes dans un hôtel de la ville où les gens sont confinés à l'intérieur, décrit-elle. Tous les clients sont dans leurs chambres, coupés de l'extérieur, les fenêtres et portes sont barricadées, il n'y a pas de vue sur l'extérieur, juste le bruit inquiétant du vent".

Historique

Les conditions météos décrites sur ces deux îles sont apocalyptiques. Irma, ouragan de catégorie 5, se déplace à la vitesse de 24 km/h et l'œil du cyclone doit passer sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy dans les minutes qui viennent. Les deux îles sont en vigilance "violette", le niveau d'alerte maximal impose le confinement total de la population.

Selon météo France, l'ouragan "est d'ores et déjà un ouragan historique" et "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique".

Regardez ci-dessous les images de la web cam située sur le port de Gustavia à Saint-Barthélémy :



Publicité