Deux-Sèvres : Bressuire rend hommage aux Mahorais et Comoriens morts dans l'incendie d'un immeuble

incendies
marche blanche bressuire 2
La marche blanche a réuni 500 personnes. Le lieu de rendez-vous était la mairie de la commune de 20 000 habitants. ©Florent Audebert
Une marche blanche a réuni 500 personnes ce samedi dans la ville de Bressuire. Elle a été organisée par la municipalité en mémoire des victimes de l’incendie qui a eu lieu dans la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 juillet. Pour l'heure, cinq corps ont été retrouvés. Tous n’ont pas été identifiés, mais parmi eux se trouve Noah, un jeune mahorais-comorien âgé de 17 ans, selon sa famille.

L’heure était au recueillement dans les rues de la ville de 20 000 habitants. Le cortège est parti devant la mairie à 18 heures et s’est rendu sur le lieu de l’incendie a réuni 500 personnes.

La communauté comorienne était très présente, à ses côtés la famille Mahoraise de Noah, 17 ans, qui a perdu la vie dans l’incendie, mais également de nombreux habitants de la ville, présents pour témoigner leur soutien aux proches des victimes.

Cortège marche blanche Bressuire
Le cortège a traversé le centre-ville et une minute de silence a été observée. ©Florent Audebert

Emmanuelle Ménard, maire de la ville, rencontrée ce mardi évoquait l’importante solidarité apporté​e par les Bressuirais : “Les habitants sont mobilisés. On sent que les gens ont envie de venir avec nous et d’être avec eux. Nos deux communautés vivent ensemble depuis des années et sont soudées dans cet événement.”

Florent Audebert, l’oncle de Noah Zarkachy, confirme : Les magasins étaient fermés le temps de la marche blanche. Il y a eu plusieurs prises de paroles mais nous n’avons pas eu plus d’informations concernant l’enquête”. L’avocat des familles des victimes, maître Saïd Larifou, présent également à l’hommage est revenu sur l'enquête en cours : Les auditions continuent et des témoins, nombreux, confirment le non-respect des normes de sécurité avec notamment l’absence de détecteurs incendie et l’état de vétusté des lieux, en faisant référence au signalement de décembre 2017.”

Famille Zarkachy (Mayotte)
L'ensemble de la famille mahoraise s'est retrouvée dans les Deux-Sèvres le temps de l'enquête. ©Carla Bucero Lanzi

Rappel des faits : incendie meurtrier

Noah avait 17 ans et a perdu la vie dans l’incendie d’un immeuble à Bressuire (Deux-Sèvres), dans la nuit du 7 au 8 juillet. Peu avant 5h00, le feu s'est propagé dans le haut d'un immeuble du centre-ville, au 26 rue Maréchal Joffre. Quatre studios situés dans les combles ont été ravagés par les flammes ainsi que l'escalier qui y menait, le plancher du dernier étage et le toit.

Incendie Bressuire
L'incendie s'est déclaré dans la nuit vers 5 heures du matin dans le centre de la ville. Deux personnes ont pu s'échapper via un velux, dont le frère du jeune mahorais décédé. ©Carla Bucero Lanzi

Cinq corps ont été retrouvés dans les décombres et des identifications sont encore en cours, a précisé le parquet dans un communiqué. "Aucun autre corps n'a été détecté par l'exploration des lieux ou la modélisation de l'immeuble en trois dimensions, a expliqué le procureur de la République de Niort Julien Wattebled à l'AFP. D'ultimes vérifications vont toutefois être menées pour lever tout doute."

Une enquête est ouverte par le parquet de Niort pour recherches de causes de la mort et pourrait durer des semaines voir​e des mois, toujours selon le ​procureur.

Une cagnotte a été ouverte par la famille pour financier le rapatriement du corps une fois identifié. Le lien ici.