publicité

Election législative partielle : vote sous tension à Mayotte

Une partie des Mahorais sont appelés aux urnes ce dimanche pour une élection législative partielle organisée dans un contexte de forte crise sociale qui paralyse l'île depuis près d'un mois. 

Début du vote à Mayotte © Mayotte La1ère
© Mayotte La1ère Début du vote à Mayotte
  • Cécile Baquey, Mayotte La1ère et AFP
  • Publié le , mis à jour le
Les bureaux de vote ont ouvert à Mamoudzou à 8h (6h à Paris) alors que le mouvement  contre l’insécurité se poursuit depuis un mois. Les barrages continuent ce dimanche, dont certains "sauvages". L’un de nos reporters a pu le constater très concrètement (photos ci-dessous).

Difficultés pour se déplacer

La population aura donc du mal à se déplacer dans les bureaux de vote. "Il y a 11 barrages" selon  Hakim Ali Saïd (ci-dessous) de Mayotte La1ère. De plus, les Mahorais craignent de sortir pour leur sécurité même si les forces de police quadrillent les zones où se trouvent les bureaux de vote. Par ailleurs, la météo s’est invitée dans ce contexte fort tendu. Il pleut énormément sur Mayotte en raison de la tempête Eliakim.

 

Ouverture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont malgré tout ouvert comme en témoignent ces photos postées par nos confrères de Mayotte La1ère ci-dessous :

 

Participation faible à Mayotte

Ahamada Haribou, directeur général adjoint des services à la mairie de Mamoudzou, prévoyait un taux de participation très faible, rappelant que, lors des élections précédentes, "même sans les barrages, le taux de participation était assez faible", autour de "46%".

Il souligne que "beaucoup d'électeurs votent à Mamoudzou, mais habitent hors Mamoudzou. Ils n'ont pas la possibilité à ce jour de se déplacer librement pour pouvoir venir voter".

A 12h (10h à Paris), le taux de participation se montait à 10,49%, un taux effectivement très faible. 


Le mot "Sécurité" dans l'urne

Pour exprimer leur mécontentement certains mahorais sont allés voter mais ont décidé de glisser dans l’urne un bulletin avec l’inscription du mot "Sécurité". 

Les organisations syndicales et le collectif des citoyens de Mayotte appellent à boycotter le scrutin. Salim Nahouda de l’intersyndicale à l’origine du mouvement contre l’insécurité l'a confirmé au micro de Mayotte La 1ere. 

Hostilité des élus

Par ailleurs, l'opposition de la majorité des élus de l'île à la tenue de ce vote, à l'exception du maire de Mayotte, n'est pas favorable non plus à mobiliser les électeurs. Les gendarmes ont d'ailleurs du procéder ce dimanche matin à l'ouverture forcée d'un bureau de vote à Acoua qui était cadenassé. 



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play