Françoise Dô et Marc Vallès, deux plumes en résidence dans le Limousin

livres
Françoise Dô et Marc Vallès, deux plumes en résidence
Marc Vallès et Françoise Dô, en résidence à Limoges.
Pendant que Limoges accueille le festival culturel des francophonies les Zébrures d'Automne, deux auteurs profitent également du Limousin comme lieu de résidence pour favoriser l’écriture de leur projet. Rencontre avec Françoise Dô (Martinique) et Marc Vallès (Haïti), dramaturges.
Elle est venue à Limoges en marge du festival les Zébrures qui s’y déroule (jusqu’au samedi 3 octobre). Elle y est « en résidence » comme on dit pour les auteurs, c’est à dire dans un havre de paix ou tout au moins propice à écrire, écrire, écrire... Lauréate d’un prix délivré tous les deux ans en Martinique par l’association culturelle ETC Caraïbes qui lui a offert un temps de résidence, cette jeune dramaturge originaire de Schoelcher a choisi le cadre et le lieu : elle voulait la Maison des Auteurs de Limoges et le moment du festival des francophonies pour - de temps à autres - les rencontres possibles vers d’autres cultures...
 

Françoise Dô, une écriture de l'intime

Mais l'objectif reste l'écriture. Françoise Dô vit d'habitude en Martinique : ce lieu de vie - et en partie d’écriture - influe-t-il sur sa façon d’écrire ? Sur la manière dont les éléments de dramaturgie se mettent en place ? Pas tant que ça, répond-elle en substance, son écriture étant davantage celle de l’intime. Avec trois créations déjà à son actif, trois pièces écrites et montées via sa propre compagnie Bleus et ardoise, Françoise Dô n’en est pas à son coup d’essai. Et c’est justement l'aboutissement de l'écriture de sa création suivante qu’elle s’est fixée comme objectif pour cette résidence à Limoges, et qui s’intitule Juillet 1961. Et quand on lui demande pourquoi écrire pour le théâtre, la jeune femme avoue avoir eu très tôt des dispositions pour ce genre littéraire. Entretien :

Marc Vallès travaille sur les traumatismes 

Ce jeune auteur originaire d’Haiti est un habitué des Zébrures et des résidences d’auteurs. Si être haîtien lui sert pour son projet actuel autour des questions de traumatisme, c'est surtout une écriture à soi qu'il tente de trouver et de développer. Même si Marc Vallès a la conscience d’être dans une lignée d’auteurs pour lesquels être de ce pays est important. Son identité haïtienne a peut-être une certaine influence sur son travail : 

Bonus 

Tous les deux à Limoges et tous les deux locataires d’un temps de la Maison des Auteurs, ils ont accepté de se parler et de s’interroger tour à tour sur le principe même de la création théâtrale dans leurs environnements respectifs... Françoise Dô - Marc Vallès, rencontre en résidence... Extrait : 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live