Gabriel Attal : "Il faut que la loi républicaine soit respectée" aux Antilles

politique
Gabriel Attal
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à la sortie du conseil des ministres, mercredi 1er décembre 2021 à Paris ©Andrea Savorani Neri/NurPhoto/AFP
A l’issue du conseil des ministres ce mercredi à Paris, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a évoqué pour Outre-mer La 1ere la situation aux Antilles, mais également le référendum en Nouvelle-Calédonie et la question de la propagation du variant Omicron à Mayotte et à La Réunion.

Concernant les mouvements sociaux aux Antilles, Gabriel Attal, à la question de savoir s’il reconnaissait une part de responsabilité du gouvernement dans la crise, qui intervient quatre ans et demi après le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, a répondu en rappelant comme préalable la condamnation des violences avant toute discussion. Il réaffirme au micro de notre journaliste Serge Massau la nécessité d’appliquer le pass sanitaire, et de l’obligation vaccinale aux Antilles comme ailleurs. 

Gabriel Attal : "Il faut que la loi républicaine soit respectée" aux Antilles


L'Etat craint-il "le jour d’après" le troisième référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie, avec l’appel au boycott du camp indépendantiste ? D’autant que l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, en 2019, était réticent à organiser cette consultation en septembre 2021 et août 2022... La question a été posée au porte-parole du gouvernement. 

Gabriel Attal sur la Nouvelle-Calédonie : "La démocratie impose que l'on s'en tienne au calendrier"


A propos de la pandémie de Covid-19, Gabriel Attal a déclaré que la France fait face à une cinquième vague "immédiate et fulgurante". A l’issue du conseil des ministres, il a précisé qu’une nouvelle catégorie Rouge écarlate vient d’être créée. Elle comprend les sept pays avec lesquels les vols étaient suspendus depuis vendredi (Afrique du Sud, Lesotho, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Namibie et l'Eswatini), auxquels ont été ajoutés le Malawi, la Zambie et l'île Maurice. Les passagers en provenance de ces pays devront être obligatoirement placés à l’isolement. Le porte-parole du gouvernement a annoncé aussi un "très fort renforcement de la capacité de séquençage à La Réunion et à Mayotte".

Gabriel Attal : "Nous avons très fortement renforcé nos capacités de séquençage à Mayotte et à La Réunion"