outre-mer
territoire

Le jeune Guadeloupéen Christophe Baptista lance sa marque de casquettes

entreprises
Christophe Baptista
Christophe Baptista et ses créations ©DR
Christophe Baptista invente des casquettes faites pour être... refaites. Il a créé sa marque, Gurguani, en 2017, ce qui lui a permis deux ans plus tard de sortir ses premiers échantillons. Interview. 
Son goût pour le luxe est l’occasion pour lui d’imposer sa ligne de produits "sportswear", des casquettes personnalisables, 100% Made in France.

Comment est née votre marque, Gurguani ?
Christophe Baptista : Alors que je sortais de chez moi, en passant devant le miroir du hall d’entrée de l’immeuble, je regarde un peu mon look et je me dis qu’il y a quelque chose qui ne va pas. La casquette que j’avais n’allait pas du tout avec les vêtements que je portais. Je remonte dans mon appartement  et je me  dit qu’il serait bien d’harmoniser mon style donc je cherche une casquette tant bien que mal, mais je ne trouve pas ce qu’il me faut parce que je n’ai pas les bons coloris. Je regarde et je me dis qu’il m’aurait fallu un bout de cette casquette-là et un autre bout de celle-ci. C’est là que m’est venu l’idée de déstructurer la casquette pour la recomposer. J’ai ensuite créé ma marque.

Quelle est l’origine du nom de la marque ?
"Gurguani" vient du mot guarani. Le guarani est une langue officielle du Paraguay. A travers ce choix, on a voulu représenter l’échange linguistique. Le guarani est aussi une ethnie, là on a voulu faire apparaître "l’esprit famille". L’image est très importante, c’est vraiment ce qui va devenir notre ADN.

Quels sont les modèles que vous proposez ?
Nous sommes sur des produits haut de gamme, l’intérieur de la casquette est faite en licra, imprimé au motif de la marque. Nous avons aussi un coton extérieur quadrillé. Nos modèles sont authentiques.
 

Dites-nous en un peu plus sur la commercialisation des articles…
Les casquettes ne sont pas encore distribuées, c’est un projet qui a été difficile à mettre en place. Il nous manque un bout de trésorerie, et pour y arriver nous avons lancé une campagne de financement participatif.

Quelles sont vos ambitions avec cette marque ?
Nous proposons des casquettes haut de gamme et notre ambition est de l’imposer à l’échelle internationale. Nous travaillons sur d’autres accessoires, mais on se concentre sur la casquette. Ce qui fait notre particularité est que nous offrons des modèles démontables personnalisés.
Publicité