JO 2021 : la Martiniquaise Althéa Laurin médaillée de bronze en taekwondo (+67 kg)

jeux olympiques
Althéa Laurin
La joie d'Althéa Laurin après sa médaille de bronze en taekwondo + 67 kg, remportée à Tokyo le 27 juillet 2021. ©Javier SORIANO / AFP
La Martiniquaise Althéa Laurin, 19 ans, a apporté une septième médaille à la France en décrochant le bronze mardi lors du tournoi de taekwondo (+67 kg) aux Jeux olympiques de Tokyo.

Althéa Laurin, championne d'Europe 2020, a battu la repêchée ivoirienne Aminata Charlene Traoré 17-8 pour s'offrir l'une des deux médailles de bronze dans la catégorie et ramener à la France sa septième médaille aux Jeux Olympiques de Tokyo. 

 

Cette place sur le podium vient récompenser un très beau parcours, durant lequel la Martiniquaise a notamment écarté en quarts la Chinoise Zheng Shuyin, championne olympique en titre (14-6), avant d'offrir une belle résistance en demies face à la Serbe Milica Mandic (défaite 7-5), sacrée en 2012 à Londres. 

Une médaille précoce

Avec cette huitième médaille olympique dans l'histoire du taekwondo français, la licenciée d'Asnières a prolongé la tradition. Depuis l'introduction de la discipline aux JO de Sydney en 2000, l'équipe de France de taekwondo a en effet toujours remporté au moins une médaille aux Jeux, échouant toutefois dans sa quête d'or.

J'étais venu chercher la médaille d'or, ce n'est pas forcément ce que je voulais comme couleur mais je vais me satisfaire de ça parce que c'est rare de faire une médaille à cet âge-là. 

Althéa Laurin

 

La réaction d'Althéa Laurin juste après sa médaille à Tokyo :


Laurin apporte à la France sa 7e médaille depuis le début des Jeux de Tokyo: deux en or (Clarisse Agbégnénou en judo et Romain Cannone à l'épée), deux en argent (Amandine Buchard et Sarah-Léonie Cysique, toutes deux en judo) et trois en bronze (Manon Brunet au sabre, Luka Mhkeidze en judo et donc Althéa Laurin).