Lancement de la cinquième édition du Mois Kréyol

éducation
Mois Kréyol
©Mois Kréyol
Le festival lang épi kilti kréyol ou festival des langues & cultures créoles démarre ce samedi 9 octobre. L'évènement va en réalité se dérouler sur presque trois mois dans l'Hexagone et en Outre-mer. Son thème cette année : "jardins secrets"

Le Mois Kréyol est une manifestation pluridisciplinaire initiée par la chorégraphe et danseuse guadeloupéenne Chantal Loïal qui en est actuellement la directrice artistique. Cette cinquième édition touche des territoires plus larges. Itinérant, le festival se déplacera dans plusieurs villes de l’Hexagone. Nantes, par exemple, l'accueillera pour la première fois.

 

Jardins secrets

Le thème des jardins secret, "c’était pour parler beaucoup de l’environnement, aussi de nos jardins secrets où on traverse différentes émotions, pour parler de la nature, du chlordécone qui a beaucoup touché les Antilles, pour parler des jardins secrets des artistes, de la façon dont ils évoluent, ce qu’ils traversent, comment ils créent dans leur identité singulière et plurielle à la fois, parce qu’accompagnés par d’autres artistes, que traversent-ils dans leurs jardins secrets ? Et puis, il y aussi l’idée de mettre à l’honneur nos jardins créoles qui souffrent ", explique longuement Chantal Loïal., sur le plateau de l'info Outre-mer. 

 

"Des Mois" Kréyol pour de nombreux artistes

Cela aurait pu être le nom du Festival puisqu'il se déroule du 9 octobre au 28 novembre 2021 et qu’il reprendra en janvier 2022 en Guyane, en Guadeloupe et en Martinique. Un total de trois mois, car comme l’explique la directrice artistique : "On va retrouver beaucoup d’artistes, nous sommes sur une édition avec un temps fort autour de La Réunion (…) il faut du temps pour faire circuler les artistes."

Parler des Outre-mer

"C’est le combat de ma vie, je suis passionnée, par la culture, par ce que nous sommes, nos identités, et c’est vraiment un combat pour toujours et je pense que je mourrais avec ce combat", affirme Chantal Loïal. La chorégraphe de la compagnie Dife kako insiste aussi sur le fait que les "créoles se retrouvent partout dans le monde, et partout en France (…) l’idée est de parler du travail transatlantique des Outre-mer". Pour parler de tout cela, "énormément de tables rondes (vont) nous permettre d’échanger et aussi de se questionner, sur nos problématiques, nos identités de manière plurielle et singulière", explique l’initiatrice du festival.

Pour Jacques Martial, Conseiller de Paris, délégué chargé des Outre-mer, "nos pays créoles ne sont pas un ailleurs, ne sont pas un paysage lointain, nous sommes partis historique de l’histoire de notre pays". Rappelons que la ville de Paris est partenaire de l’évènement et que la venue du Festival à Nantes se tiendra dans le cadre de l’exposition "L’abîme - Nantes dans la traite atlantique et l’esclavage colonial, 1707-1830" au château des ducs de Bretagne. Une occasion de parler de ce sujet.

C’est donc un Festival du Mois Kréyol riche et itinérant qui va sillonner les routes de France (Hexagone et Outre-mer) pour mettre en lumière la richesse des langues et cultures créoles.