Nommée adjointe à la Défenseure des droits, Georges Pau-Langevin va quitter l'Assemblée nationale

politique
George Pau-Langevin
La députée de Paris George Pau-Langevin à l'Assemblée nationale. ©DR
L'ancienne ministre des Outre-mer sous François Hollande va démissionner de l'Assemblée nationale. Elle devient adjointe de la Défenseure des droits, "chargée de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l'égalité."
En août 2016, George Pau-Langevin avait quitté le ministère des Outre-mer et le gouvernement "avec le sentiment du devoir accompli", après deux années passées rue Oudinot. Cette fois, âgée de 72 ans, elle s'apprête à quitter son mandat de députée (PS) à l'Assemblée nationale. Ce vendredi 13 novembre, elle a été nommée adjointe à la Défenseure des droits, Claire Hédon, "chargée de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l'égalité." Dans une interview à Outre-mer la 1ère, George Pau-Langevin explique quelle sera son rôle auprès de la Défenseure des droits. Regardez cet entretien réalisé par Laurence Théatin et Leila Zellouma :
 

Une militante

Née le 19 octobre 1948 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, George Pau-Langevin est diplomée de la Sorbonne et avocate de profession. Tout au long de sa carrière, elle a milité contre le racisme et les discriminations. Entre 1984 et 1987 elle fut présidente du MRAP (Mouvement contre le Racisme et l'Amitié entre les Peuples). Regardez cette archive de l'INA, lorsque George Pau-Langevin présidait le MRAP :

Au PS depuis 1975

Adhérente du parti socialiste depuis 1975, proche de Bertrand Delanoë, elle fut élue députée de Paris (XXè arondissement) en 2007 pour la première fois, malgré une fronde interne au sein du parti Socialiste. Son départ de l'Assemblée nationale va provoquer une élection législative partielle.