outre-mer
territoire

Nouvelle-Calédonie : la Conférence économique et sociale s'est déroulée à Paris à la veille du Comité des signataires

comité des signataires
conf eco soc nouvelle-calédonie
©Nordine Bensmail
C'était une initiative du président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, Thierry Santa. A la veille du 19ème Comité des signataires, une "conférence économique et sociale" s'est déroulée à la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Les indépendantistes, comme ils l'avaient annoncé, étaient absents. 
Jeudi 9 octobre à Paris, à la veille du 19ème Comité des Signataires, s'est tenu la "Conférence économique et sociale" à la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Comme ils l'avaient annoncé, les indépendantistes n'y ont pas participé. Ils considèrent que les questions économiques doivent être débattues en Calédonie, et non à Paris. Les représentants de Calédonie Ensemble et de la CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) n'étaient pas non plus au rendez-vous. 

A l'issue de la conférence, Thierry Santa, président du gouvernement a estimé que cette réunion avait eu des résultats concrets.


La BPI (Banque Publique d'Investissements) a annoncé son installation sur le territoire, c'était une attente forte des entreprises calédoniennes. Concernant les difficultés en matière de défiscalisation liées à l'évolution de l'impôt sur les sociétés nationales, j'espère une réponse précise qui sera apportée au Comité des Signataires

- Thierry Santa, président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie

©la1ere

Concernant l'absence des indépendantistes, de Calédonie Ensemble et des représentants de la CPME, il a répondu que "chacun doit prendre ses responsabilités (...) Certains sont hélas absents. On est encore dans des postures politiciennes. Ce sont des postures d'un autre temps, qu'il faudrait dépasser.
 

Roch Wamytan était là

Seul indépendantiste présent, Roch Wamytan. Il a expliqué qu'il était là en tant que président de la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Ecoutez ses explications : 
©la1ere


Sonia Backès satisfaite

La présidente de la Province sud, Sonia Backès, a estimé que cette conférence était importante car "attendue par un certain nombre d'opérateurs économiques". "Ce que je retiens ce sont les présents, pas les absents", a-t-elle expliqué.
©la1ere
 

 
Publicité