Bureaux délocalisés : une période complémentaire du 31 août au 5 septembre pour les électeurs des îles

référendum nouvelle-calédonie 2020 lifou
Inscription bureaux de vote délocalisés des iles référendum 2020
Inscription aux bureaux de vote délocalisés pour le scrutin de 2020, image d'illustration. ©NC la 1ere
Le décret a été publié au journal officiel : les électeurs de Belep, l’île des Pins, Lifou, Maré et Ouvéa auront bien six jours de plus pour demander à voter dans un bureau délocalisé à Nouméa le jour du référendum sur l'avenir de la Nouvelle-Calédonie. 
Le Conseil d’Etat, plus précisément sa section de l’intérieur, a donné son avis. Et l'Etat a pris dans la foulée son décret, à retrouver au journal officiel. Les électeurs des communes insulaires auront bien une période complémentaire d'une semaine pour demander à voter (ou à ne plus voter) au référendum du 4 octobre dans l’un des bureaux délocalisés à Nouméa.
 

Rivière-Salée

Ce sera la semaine prochaine, du lundi 31 août au samedi 5 septembre. Rappelons que cela concerne les inscrits de Belep, l’île des Pins, Lifou, Maré et Ouvéa résidant sur la Grande terre. Et que ces bureaux de vote délocalisés seront ouverts, non plus salle Anewy de la Vallée-du-Tir, mais à Rivière-Salée.
  

Infos pratiques

Au vu de ce texte désormais officiel, le haut-commissariat informe les électeurs concernés qu’ils pourront s’inscrire pour voter dans un bureau de vote délocalisé du 31 août au 4 septembre, de 8 heures à 18 heures, et le 5 septembre, de 8 heures à 16 heures :
  • à Nouméa (centre administratif du haut-commissariat - 9 bis rue de la République) ;
  • à La Foa (subdivision administrative pour la province Sud) ;
  • à Lifou (subdivision administrative pour la province des îles Loyauté) ;
  • à Koné (subdivision administrative pour la province Nord).

A Poindimié sur rendez-vous

Ils peuvent aussi s’inscrire à l’antenne de la subdivision administrative Nord à Poindimié, mais uniquement sur rendez-vous, en appelant au 42 71 45. 
 

Pièces à amener

Les électeurs qui souhaitent s’inscrire dans un bureau de vote délocalisé doivent impérativement se munir d’une pièce d’identité, insiste le haussariat.
 

En vigueur

Le décret est signé du Premier ministre Jean Castex, du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu et du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Daté du 28 août, il entrait en vigueur dès le lendemain, donc aujourd'hui. «En conséquence, est-il précisé, il reporte d'une semaine, soit du 4 septembre au 11 septembre, la date limite à laquelle le haut-commissaire peut prendre un arrêté fixant la liste des bureaux de vote et le notifier au maire de la commune concernée.»
 
Avis favorable au Congrès pour le prolongement des inscriptions des bureaux de vote délocalisés, référendum 2020
Le Congrès rendant son avis sur le prolongement des démarches pour les BVD. ©Christian Favennec / NC la 1ere
 

Proposition de l'Etat

Cette extension pour les BVD, proposée par les services de l'Etat, avait été soumise au gouvernement calédonien puis au Congrès, qui s'est exprimé à ce sujet le 21 août. Les débats, animés, s'étaient conclus sur un avis favorable par 28 élus sur 53. 
 

Requête de deux semaines

Les élus indépendantistes souhaitaient toutefois deux semaines au lieu d'une seule. Ce vendredi encore, le collectif dédié à ces bureaux de vote délocalisés appuyait en ce sens. «Le Congrès a donné favorable pour une semaine, donc on attend le décret de l'Etat pour ce soir», posait hier Charles Qenegei au micro de Charlotte Mannevy. «Mais on attend que l'Etat nous donne deux semaines supplémentaires.» 
 
Marche pour réouverture inscription bureaux de vote délocalisés référendum
Marche pour rouvrir l'inscription aux bureaux de vote délocalisés. ©Jeannette Peteisi / NCla1ere
 

Les inscrits de 2018 le restent en 2020

A signaler que les personnes qui étaient déjà inscrites dans un bureau de vote délocalisé pour la consultation de 2018 restent inscrites pour celle de 2020, à moins de venir demander à ne plus l'être. Ce point n'a pas forcément été compris lors de la première période de démarche, qui a attiré près de trois mille Calédoniens entre le 2 juin et le 17 juillet. Un millier d'électeurs des îles se sont déplacés pour vérifier s'ils étaient toujours pris en compte dans leur BVD. 
 

Près de cinq mille à ce jour

Selon le point d'étape sur l'organisation du référendum, effectué le 25 août, cette première campagne 2020 a vu 1 912 îliens opter pour le BVD. Il y en a 26 autres qui ont demandé à ne plus être inscrits, 237 ont également été radiés. Ce qui donne 4 983 électeurs des îles inscrits à un bureau de vote délocalisé. Combien s'ajouteront encore ? Réponse dans quelques jours.
 
4 novembre 2018, file d'attente devant les bureaux de vote délocalisés à Nouméa.
4 novembre 2018, file d'attente devant les bureaux de vote délocalisés à Nouméa. ©Thérèse Waïa / NC La 1ère
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live