Le point du gouvernement du 6 avril

coronavirus
Gouv point de presse 6 avril 2020
©NCla1ère
L’exécutif a repris ses conférences de presse quotidiennes sur la crise du coronavirus. Outre le volet économique, l’occasion de préciser quelques points. 
De retour dans les locaux du gouvernement, et devant la presse. Christopher Gygès a repris le cours de ses explications presque comme si de rien n’était. Le porte-parole du gouvernement est tout de même revenu sur le cas de ce membre du centre opérationnel du gouvernement dépisté positif et ses conséquences sur le fonctionnement du gouvernement. 
 

Le cas positif au sein du COG

Toutes les personnes qui l’avaient approché au COG ont été contactées par la DASS pour des entretiens particuliers. Une enquête menée systématiquement dans l’entourage direct des cas positifs. 
Les personnes en risque élevé ont subi un test de dépistage et ont été placées en quatorzaine, à domicile ou dans des hôtels. C’est le cas notamment du président du gouvernement, Thierry Santa, qui s’est exprimé samedi depuis l’hôtel Le Méridien. A noter que tous les tests réalisés autour de ce cas se sont révélés négatifs pour l’instant. 
D’autres personnes considérées comme en risque faible, comme Christopher Gygès, peuvent continuer à travailler normalement mais avec encore plus de distanciation et en prenant leur température deux fois par jour.  

Il n’y a pas que le Covid-19

Après un long passage sur les mesures économiques, Christopher Gygès a également évoqué les questions sanitaires. 
« Il y a d’autres maladies aujourd’hui qui continuent à avoir en Nouvelle-Calédonie » a rappelé le porte-parole du gouvernement qui a exhorté les Calédoniens à continuer à se soigner. Les médecins généralistes sont toujours disponibles et ont pris les mesures nécessaires pour continuer à exercer leur activité.
Dans certains cas, ils peuvent désormais travailler en télé-consultation, et ils peuvent aussi recevoir les patients dans leurs cabinets qui ont été équipés pour suivre au mieux les règles d’hygiène et de distanciation. 
« Si vous avez d’autres symptômes [que ceux du Covid-19], appelez votre médecin traitant c’est important ».
 

Le confinement 

Interrogé sur une éventuelle levée du confinement, Christopher Gygès a rappelé que la date prévue était pour le moment le 13 avril à minuit, mais que cette date dépendait aussi du bon respect des consignes par les Calédoniens. « Il y a du non-respect des règles qui est triste, vraiment triste. Ne pas respecter le confinement, c’est de faire peser un risque sur l’ensemble de la Calédonie,  sur ses proches et sur sa personne que le virus circule en Nouvelle-Calédonie ».
« J’espère que le civisme l’emportera pour que nous puissions sortir de cette période le plus rapidement possible ».
La sortie du confinement est à l’étude, avec les experts, notamment médicaux, mais aussi avec le monde économique. 
Il s’agit de savoir « comment on peut sortir du confinement mais de manière progressive, et peut être par secteurs, ou de manière dégradée sur l’activité économique. On regarde aussi sur une progressivité de sortie du confinement par âge de la population, par secteurs d’activité, et par zone géographique ». 
Il s’agit en tous cas de le faire dans les bonnes conditions pour assurer la sécurité sanitaire des Calédoniens.
 

Les rapatriements de Calédoniens

Des vols ont déjà été opérés en provenance de Tokyo, Sydney et Port-Vila. Mais rien depuis.
Christopher Gygès a rappelé que pour la Métropole, « l’idée est qu’on puisse assurer un ou deux vols par semaine, pour assurer une certaine continuité aussi sur le fret ».
Il a également indiqué que d’autres vols seront annoncés prochainement, mais que leur mise en place pouvait parfois être difficile : « On subit une chose également c’est que la Calédonie n’est pas seule au monde. C’est à dire que parfois, il y a des aéroports qui nous autorisent à atterrir sur leur site, et finalement, deux jours plus tard, on n’a plus le droit d’atterrir parce qu’ils ont pris des contraintes qui étaient beaucoup plus fortes » Et d’évoquer la Nouvelle-Zélande ou l’Australie. « Ça s’actualise quasiment d’heure en heure » a indiqué Chistopher Gygès qui promet une communication très rapide sur ce dossier.  
Sur le site d’Aircalin, plusieurs vol sont prévus à destination de Tokyo pour rapatrier des personnes vers la Métropole. En revanche, un seul vol est pour l’heure prévu entre Tokyo et Nouméa, le mardi 7 avril, et le vols en provenance d’Australie sont en attente de confirmation. 
Le gouvernement annonce aussi un vol Auckland-Nouméa le mercredi 8 avril, qui a été confirmé ce 7 avril.
 

Une chaîne Youtube

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a ouvert une chaîne You Tube afin d’y recenser les vidéos des points presse relatifs à la crise du Covid-19 mais aussi les vidéos pédagogiques qui relaient des messages d’information et de prévention. 
Le point avec Bernard Lassauce 
©nouvellecaledonie

Retrouvez l’intégralité du point de presse du gouvernement :