Politique, propagande, violences et rebond : l'actu à la 1 du jeudi 25 novembre 2021

l'actu du matin
619ea6896b62e_sans-titre-55.jpg
L'actu à la 1 du jeudi 25 novembre ©NC la 1ere
L'essentiel de l'actualité de ce jeudi 25 novembre avec le discours de politique générale, la mise sous pli des documents de propagande, la journée contre les violences faîtes aux femmes et des rebonds de l'épidémie dans certaines communes.

Le discours de politique générale prononcé ce matin

Solutions à court terme pour le budget 2022 et à plus long terme sur les investissements et les réformes, les attentes sont très grandes pour le premier président indépendantiste de la période de l’accord de Nouméa. Louis Mapou sera devant les membres du Congrès et la société civile pour sa déclaration de politique générale ce matin à 9 heures. Il s'agit de la feuille de route du 17e gouvernement, neuf mois après son élection et plus de quatre mois après la prise de fonction du président Mapou. Une déclaration qui ne se fera pas au Congrès comme c’est la tradition, mais au centre culturel Tjibaou, à Nouméa. 

Un discours à suivre en direct sur la page Facebook de NC la 1ere. 

 

Les membres Avenir en confiance du gouvernement menacent de ne pas assister jusqu'au bout à ce discours

Les élus AEC du 17e gouvernement calédonien resteront-ils jusqu'à la fin ? Alors que la déclaration de politique générale sera lue par le président Mapou ce jeudi, à Nouméa, ils déploraient hier de ne pas avoir reçu le projet de discours. Et se réservaient "le droit de ne pas participer jusqu'à son terme si une orientation non collégiale devait être donnée". Depuis, le document aurait été envoyé. 

 

Mise sous pli des documents de propagande

Chaque élection en Nouvelle-Calédonie est précédée de la même opération : la mise en enveloppe de la propagande électorale, à la mairie de Nouméa. Mais vu les positionnements des partis qui devaient faire campagne, elle s’avère plus réduite que lors des deux dernières consultations d’autodétermination.

 

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Depuis 1999, le 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. En Nouvelle-Calédonie, la situation est terrible en ce qui concerne les violences conjugales, avec 5,6 victimes pour 1000 habitants, soit presque trois fois plus qu’en Métropole. Un programme complet d'animations a été présenté par la province Sud pour sensibiliser la population. A noter par exemple, une journée de sensibilisation au Sénat Coutumier à partir de 8h30, à l’Université pour des projections de court-métrage dès 11 heures ou encore un ciné débat à la Foa autour du film Frida. Le temps fort est prévu ce samedi au Chapitô, situé baie de Sainte-Marie, à Nouméa. 

 

Aucun nouveau décès annoncé et un taux d’incidence en baisse

Au niveau du territoire, la décrue se poursuit avec 38 cas détectés en 24 heures selon les chiffres du gouvernement. Le taux d’incidence baisse toujours avec 82 cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours. Il reste malgré tout 16 personnes en réanimation et 13 sous surveillance à l’hôtel.

 

Covid-19 : ces lieux où l’épidémie connaît un rebond

À Thio, après la découverte d’un foyer de contamination mi-novembre, la province Sud organise une campagne de vaccination. Même constat, avec un rebond épidémique à Maré et Houaïlou. 

 

Disparition de Raymond Pabouty, artisan des premières heures de la province Nord

Raymond Pabouty a succombé, mardi soir, des suites d'une longue maladie à l'âge de 71 ans. Petit chef de la tribu de Koé, ancien maire de Touho, il a œuvré aux premiers dossiers clefs gérés par la province Nord.

 

Pas de touristes avant mai 2022 en Nouvelle-Zélande

Le ministre en charge de la lutte contre le Covid-19, Chris Hipkins, a indiqué que les Néo-Zélandais bloqués en Australie pourraient rentrer à partir de mi-janvier, ceux en provenance du reste du monde devant attendre février. De leur côté, les étrangers pourront se rendre dans l'archipel à partir de fin avril, selon ce plan de réouverture progressive. Un plan qui prévoit aussi que les voyageurs devront s'isoler à domicile durant sept jours après avoir prouvé être entièrement vaccinés et négatifs au coronavirus.