Instantanés du Monde

Une invitation au voyage proposée par Anne Bonneau. Partez à la découverte, à la rencontre des cultures du monde et de ses habitants. L'émission est diffusée du lundi au jeudi à 12h15

À réécouter

  • Instantanés du Monde du 08/12/22

    Présenté par Anne BONNEAU
  • Instantanés du monde à Pondichéry (Inde )

    Instantanés du monde vous invite à découvrir le making off des cérémonies commémorant les liens historiques entre l’Inde du Sud et les îles de l’Océan indien. Vous partagez le quotidien d’Alain Mardaye, à la mission éthique et logistique. Rencontres et négociations avec les villageois et ses acolytes du comité d’organisation : au programme, listes de courses et listes de collaborateurs… Au cœur de ce marathon des derniers jours, Alain et Selvame Chanemougame se plongent dans une réflexion sur la recherche de leurs racines, et mesurent leur identité à l’aune de ce Pondichéry du XXIème siècle…

    Un retour au pays ancestral qui bat en brèche les images d’Epinal du « Pondichéry comptoir français »…

    Techniciens : Daniel Arachtingi, Corinne Valarino

    Doublage : William Kromwel

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux de l’album solo de Vikku Vinayakram «  The great Potter »

  • Instantanés du monde à Vuga ( Zanzibar )

    Foin de caves enfumées et de donzelles court vêtues dans les clubs de Zanzibar. Ces vénérables institutions ont été créées d’abord pour se tenir à la mode : le sultan fait jouer du Taarab en son palais, l’homme de la rue veut entendre le Taarab. Autant de clubs voient le jour au XXème siècle, nourris aussi par l’amour de la musique et de la poésie ; ralliant des foules, le Culture Musical Club en profite pour faire de la politique entre deux Bashraf… Vous rencontrez le créateur de ce club mythique, assistez à une répétition et découvrirez les grandes dames qui se sont produites ces dernières décennies dans les clubs de Zanzibar…

    Technicien: Pierre Martin

    Doublage: Catherine Barry, Nicolas Palcossian, Martin Baumer et Sylvain Derne.

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : du Culture musical Club «  Suhuba Ya Dai », de Bi Kidude «  Alaminadura », de l’Ikhwani Safaa Musical Club « Cheo Chako », de Siti Binti Saadi «  Wewe Paka ».

  • Instantanés du monde à Kholvad ( Gujarat, Inde)

    Instantanés du monde vous invite à partager le quotidien des villageoises Indiennes. Rythmé par les saisons, les récoltes, le temps des prières et des repas, et de la transmission du savoir aux plus jeunes générations. Au village aussi, les jeunes filles étudient, et rêvent d’ailleurs. Dans les cuisines fourmillant d’activités, à la rivière, dans les greniers, les conversations s’entrecoupent de rires tandis que les mains ne cessent pas leur ouvrage…

    Techniciens: Thomas Zech, Franck Richard, Corinne Valarino

    Doublage: Laurence Théatin, Corinne Valarino, Thomas Zech, Brigitte Whaap, Catherine Barry, Laurence Zaksas.

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : de l’album  « Rakhi » de Titi Robin : les titres « Neem, Judai, Rumba de India et Rumal » 

  • Instantanés du monde à Bénarès ( Île Maurice )

    Non, Bénarès n’est pas seulement la ville que l’on croit, en Inde. Ici, à l’île Maurice, Bénarès n’a rien d’une ville et n’est pas non plus sacrée. Bénarès est un village, anciennement un camp. Au-delà des rideaux de canne à sucre, une histoire peut encore être perçue. Pour ce faire, il faudra assister à la coupe de la canne au village de Bénarès et vous plonger dans le roman de Barlen Pyamootoo « Bénarès ». Aux côtés de l’écrivain, vous parviendrez à comprendre un autre monde : celui de l’imaginaire…

    Intervenant : Barlen Pyamootoo

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : « Asato ma » Shankar, « Connected » E. Bibb, « All Bliss » J. Wubbenhorst, “Ton doux visage” et “Mehdi” de Titi Robin, “Trin la en pan” de Menwar et BOF Water.

  • Instantanés du monde à Kholvad ( Gujarat, Inde )

    Découvrez le Gujarat, cet état de l’Inde entre industries monumentales et villages traditionnels ! Il faut le rallier en train, ce petit village de Kholvad : Village d’origine de nombreux indo-musulmans de la Réunion. Où l’on vous accueille à bras ouvert, et avec beaucoup de fierté pour ce qui a été accompli ces dernières années : la mosquée préservée des crues de la rivière en contrebas, mais aussi le terrain de cricket soigné contre les épisodes de sécheresse récurrents ! Et encore les champs alimentés en goutte à goutte, les élevages et les traditions festives. Justement, c’est la fête de l’Aïd El Kebir : ça s’active en arrière-cour, on sacrifie, on cuisine, on partage, et, vous êtes invités à participer activement !

    Glissez-vous dans cette ambiance, comme chez vous…

    Réalisation: Anne Bonneau

  • Instantanés du monde dans les tarodières des Australes ( Archipel des Australes )

    D’éternité, le taro est cultivé dans les îles des Australes. Les légendes le mettent en scène, Melville le loue dans ses écrits, et encore aujourd’hui, on va à la tarodière dès potron-minet. Suivez les hommes au champ et vous découvrirez les gestes ancestraux, le savoir-faire de la communauté autour de cette plante mythique aimant pousser les pieds dans l’eau. Mais peut-on encore aujourd’hui, ne vivre que de taro et d’eau fraîche ? Qu’est ce qui pousse les jeunes générations en ces travaux de forces ? La fatalité, un art de vivre, ou la nécessité ? Parcourez avec eux les plus belles plantations des Australes, et vous comprendrez, ce qui les fait sortir du lit chaque matin pour aller courber le front vers la terre grasse de leurs îles.

    Intervenants : Lutèce, Christian, Alavina et Elanta, cultivateurs de Raivavae. Tanea et Tehei, planteurs de taro à Rurutu.

    Technicien : Daniel Arachtingi

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : “Yedidi Hashakhakhta”, “ Nani nani” et “Durme kerido hijico » du trio Harel, «E toke rau era » et « Vieille chanson des familles » de Thomas Tepano et Christian Manu Toma.

  • Instantanés du monde sur les crêtes d'Atuona ( Archipel des Marquises )

    Il vit là, depuis près d’une décennie, André Lec’Andbrazh, sur les crêtes d’Atuona, sur l’île d’Hiva Oa, aux Marquises. Il peint dans l’ombre de deux artistes que l’on vient voir de très loin. Même s’il se défend de suivre les pas de Gauguin- aussi voyageur que lui- il copie ses tableaux, entretient sa tombe et raconte sa vie à qui veut l’écouter. Du haut des crêtes d’Atuona, André observe les Marquises, de loin. Comme Jacques Brel, qui vint là incognito passer quelques années paisibles de sa vie. André vous emmène voir la dernière demeure de l’artiste, là, sur les crêtes d’Atuona. Terreau fertile pour les muses ? André s’en défend. Mais il vit et peint, ici. Depuis dix ans. 

    Intervenants : André Lec’Andbrazh, artiste plasticien.

    Technicienne : Tiphaine Vittet

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : « Chigamba » de Stella Rambisai Chiweshe, « Bodhran » de Glen Velez , « Neon » de Para One, « O'iri Kuhi » du groupe Henua Enana, « Meke Aueue » du groupe Saloman, « Les Marquises » de Jacques Brel.