Les muses

Chaque jour une femme des Outre-mer livre de manière intimiste une expérience de vie et se dévoile à travers des musiques de son choix.
Des conversations intimes, des sujets sensibles dans un huis-clos propice à la confidence.

À réécouter

  • Annick OZIER-LAFONTAINE : la force du miracle

    Les mélomanes connaissent l'artiste, mais combien connaissent le calvaire qu'elle a traversé ? Après un grave accident domestique, Annick Ozier-Lafontaine s'est relevée grâce la foi et au don de la musique. Aujourd'hui cette miraculée joue pour ceux qui rêvent un jour de se relever aussi.
  • Zainaba Mohamed : Obéis ma fille

    Elle dénonce la pression familiale que subissent les jeunes femmes : trouver un mari, faire des enfants, pour parâitre bien. Un avenir suffocant pour des femmes qui n'ont pas leur mot dire.
  • Béatrice Poulot : grandir trop vite

    Avec le temps, Béatrice a fini par comprendre ce qu'elle avait subi enfant : le harcèlement scolaire, la bêtise humaine. A l'époque, cette Réunionnaise n'avait en même pas le temps de penser elle : dès ses 6 ans, elle a dû prendre soin de ses frères et soeurs.
  • Michelle Jean-Baptiste : démocratiser l'humanisme

    Elle est juriste, conférencière, fondatrice de l'association "Humains en actions" et farouchement confiante : la solidarité sauvera l'humanité. Chacun d'entre nous peut agir, voil pourquoi Michelle Jean-Baptiste sème inlassablement la bonne parole.
  • Maddy Orsinet : la voix pour ouvrir la voie

    Victime d'inceste, de viol, cette Martiniquaise a été contrainte au silence par son entourage. La honte et le rejet, elle les a chassés en poussant un cri de désespoir, de survie. Elle aide aujourd'hui les autres trouver cette force, et pourquoi pas chanter ? La voix est un instrument puissant.
  • Josette, diagnostiquée dyslexique à 42 ans

    Certains parlaient d'angoisse, ou de timidité, d'autres lui faisaient remarquer sa différence, et c'est par hasard que Josette a pu comprendre la raison de son mal-être : la dyslexie. Une nouvelle vie, bouleversante et tellement plus belle, a alors commencé pour cette guadeloupéenne.
  • Claudine Fagour : la force de renaître

    Claudine Fagour, présidente de l'association Amazones Paris raconte à Natacha comment elle accompagne les femmes pendant et après le cancer. Une maladie qu'elle connait dans sa chair.

  • Méghane Monatus : à la hauteur de la fierté

    Malgré les doutes des proches, malgré les difficultés, Méghane a tenu bon pour réaliser son rêve : être mannequin en dépit de sa petite taille et elle y est parvenue. Elle est aujourd'hui une femme accomplie, créatrice de mode décomplexée et décomplexante.