Route du Rhum 2022 : dix skippers des Outre-mer engagés pour la 12e édition

voile
Skippers Route du Rhum 2022
Les skippers de la Route du Rhum 2022, presque tous présents pour le lancement officiel, seront 138 pour cette édition, un record. ©ALEXIS COURCOUX
La 12e édition de la Route du Rhum, mythique transatlantique en solitaire entre Saint-Malo et la Guadeloupe, s'élancera le 6 novembre prochain. Au départ cette année, 138 skippers dont dix représentants de Guadeloupe, de Martinique et de La Réunion.

La 12e édition de la Route du Rhum, la célèbre course transatlantique en solitaire, comptera 138 marins au départ le 6 novembre à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), un nouveau record de participation. Destination Guadeloupe pour les skippers qui étaient 124 en 2018 pour la dernière édition, dont la victoire avait été arrachée par Francis Joyon.  

Presque tous les participants ont été réunis mercredi 21 septembre au théâtre Mogador à Paris pour le lancement officiel de cette édition. Parmi eux, dix représenteront les territoires des Outre-mer.

En monocoque, sur les Rhum Mono, le Guadeloupéen Willy Bissainte (Tradisyon Gwadloup) tentera de conjurer le mauvais sort qui s'était abattu sur lui en 2018. Le Pointois s'était échoué six heures à peine après son départ, victime d'une voie d'eau pour sa troisième Route du Rhum. "Ça fait du bien de retrouver tout ça", raconte-t-il, bien qu'il confie manquer encore de 30 000 euros sur son budget final. "Je suis en perpétuel apprentissage et c'est ça qui me plaît."

Dans cette classe, Daniel Ecalard (SOS Pare-Brise +) représentera lui la Martinique, dont il n'est pas originaire mais qui lui est chère.  

"Coup de pression"

Kéni Piperol (Captain Alternance), originaire de la Guadeloupe, naviguera en Class 40, tout comme Sacha Daunar (Bateau Cit-Hôtel - Région Guadeloupe), originaire de Martinique mais installé en Guadeloupe. Cet ancien arbitre pour la Route du Rhum, au niveau de la redoutée bouée de Basse-Terre, ne vise pas le podium, mais espère bien arriver pour son anniversaire, le 25 novembre. Kéni Piperol, parmi les plus jeunes skippers, est lui franchement déterminé. "Je suis un coureur comme les autres, un skipper guadeloupéen qui rentre chez lui, sur un bateau recyclé, tout ça a du sens", assure-t-il en racontant tout de même avoir "pris un coup de pression" ce mercredi. "J'y vais, mais j'ai peur !"

Skippers guadeloupéens Route du Rhum 2022
Une partie des skippers guadeloupéens de cette 12e édition de la Route du Rhum : au centre, David Ducosson (Trilogik - Dys de Cœ), et à droite, Sacha Daunar (Cit'Hôtel) et Kéni Piperol (Captain Alternance) aux côtés du vice-président de la région Guadeloupe, Jean-Paul Nelson (2e à gauche). ©Marie Boscher

Lui aussi engagé pour la première fois sur la Route du Rhum, et dans la même catégorie, le Réunionnais Victor Jost (Caisses Réunionnaises Complémentaires) est déjà très fier d'être sur la ligne de départ, soutenu par son île. "Je prends ça comme un tournant dans ma carrière, je vais découvrir la navigation en solitaire et je me professionnalise dans la course au large"

Enfin, toujours en monocoque, la Guadeloupe sera aussi incarnée par Damien Seguin (Groupe Apicil) et Rodolphe Sepho (Rêve de large - Région Guadeloupe), dans la classe Imoca. 

Les multicoques 100% Guadeloupe

Du côté des multicoques, David Ducosson (Trilogik - Dys de Cœur) et Etienne Hochédé (PiR2) navigueront en Rhum Multi, et Thibault Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton - Arsep) en Ocean Fifty, tous aux couleurs de la Guadeloupe.

Mon objectif sportif, c’est déjà d’arriver au bout, parce que 100% des gagnants sont arrivés au bout. Après mon ambition, c’est de naviguer propre, de ne pas faire d’erreur, d’être au bon endroit et puis de donner le maximum pour aller le plus vite possible. Je verrai à quelle place je finirai, mais je vais me donner à fond.

David Ducosson

Pas d'Ultramarins en revanche dans la catégorie Ultim, ces véritables géants des mers capables d'atteindre des vitesses folles en volant au ras de l'eau grâce à leurs foils. Ceux-là paraderont pour la première fois cette année, dans le bassin de Saint-Malo, large de 25 m... juste assez pour accueillir ces monstres de 23 m de largeur. Le village ouvrira le 25 octobre à Saint-Malo pour une durée de 13 jours. Côté Guadeloupe, les festivités s'étendront du 11 novembre au 4 décembre.