12 infirmiers envoyés en renfort en Polynésie ce dimanche

coronavirus polynésie française
hopital
12 infirmiers formés à la réanimation vont partir renforcer les équipes médicales de Polynésie ce dimanche. L’archipel fait face à une forte dégradation de sa situation sanitaire ces derniers jours.

Ils seront douze infirmiers et infirmières au départ de l’Hexagone ce dimanche pour se rendre à Papeete, afin de renforcer les équipes médicales de Polynésie. Tous sont formés à la réanimation et auront une mission : prendre en charge les patients atteints du Covid-19 dans l’archipel.

Des renforts matériels seront également du voyage. 32 000 tests seront envoyés pour permettre de dépister plus massivement la population.

Incidence 70 fois supérieure au seuil d'alerte

Car ces derniers jours, l’épidémie de Covid-19 s’affole dans le territoire de l’Océan Pacifique. L’incidence y est de 1402 cas pour 100 000 habitants… un taux plus de soixante-dix fois supérieur au seuil d’alerte.

Seul rempart face à l’épidémie, la vaccination est encore peu développée dans l’archipel. Seul 28,1% de la population éligible dispose d’un schéma vaccinal complet, un chiffre trop faible pour éviter la saturation des hôpitaux. A titre de comparaison, 65,7% de la population éligible de plus de 12 ans dans l’Hexagone est complètement vaccinée.

Nouvelles restrictions

En plus des renforts humains et matériels, de nouvelles restrictions s’appliquent à la Polynésie depuis le 11 août. Un couvre-feu est en vigueur sur tout le territoire entre 21h et 4h du matin. Une mesure doublée d’un confinement le dimanche dans les deux îles de Tahiti et Moorea.

Les manifestations sportives et les rencontres culturelles sont également interdites. Le "pass sanitaire" (certificat de vaccination ou test négatif) est également exigé pour tout déplacement entre les différentes îles de l’archipel.