Les vœux de Lurel aux Outre-mer

politique
Le ministre des Outre-mer Victorin Lurel
Le ministre des Outre-mer Victorin Lurel
Le ministre des Outre-mer Victorin Lurel a appelé ces territoires à "briser les chaînes de la fatalité", notamment en termes de développement économique, dans des voeux pour 2013 diffusés sur l’ensemble du réseau 1ère.

Avant toute chose, le ministre a adressé une pensée "à nos compatriotes otages". Deux ultramarins font partie des neuf otages français actuellement détenus : le Martiniquais Thierry Dol retenu depuis plus de deux ans dans le Sahel et le Réunionnais d’adoption Francis Collomp, enlevé le 19 décembre au Nigeria.

Parlant de "faire vivre un grand dessein pour tous les outre-mer", au-delà des "clichés", le ministre guadeloupéen estime que ces territoires disséminés à travers les océans "sont les mieux placés pour montrer à la France ce qu’elle peut être demain : une terre d’innovation et d’excellence". Et de citer les secteurs où ces territoires pourraient développer une expertise : "production agricole et développement durable, énergies renouvelables, tourisme, réseaux de transports novateurs, nouvelles technologies".

Pour autant, le chemin vers plus d’autonomie pour ces territoires encore sous perfusion de subsides publics est pavé d’"obstacles nombreux". "Il y a des efforts et des sacrifices à consentir. Mais le défi est exaltant", assure le ministre, qui veut dans un même temps "adresser un message d’espoir à notre jeunesse" frappée de taux de chômage record, jusqu’à 60%.

Parmi les rendez-vous de 2013, la Martinique célèbrera tout particulièrement le centenaire de la naissance d’Aimé Césaire (26 juin 1913 – 17 avril 2008), poète, dramaturge et homme politique, chantre de la négritude, entré symboliquement au Panthéon en 2011.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live