Le Harlem shake débarque en Guadeloupe

société
Harlem shake guadeloupe
La phénomène du Harlem Shake, cette danse déstructurée qui s'effectue sur le moceau  du même nom fait le tour du monde. Plus de 45 000 vidéos ont déjà été postées, dont une, réalisée en Guadeloupe qui en deux jours a dépassé les 17 000 vionnages.
C'est LE "mème" viral de ce début d'année. En 15 jours, il est déjà tellement présent sur le web qu'il en est presque  devenu "old". Le Harlem shake, c'est cette chorégraphie pour le moins déstructurée que tout le monde reprend ces derniers jours. L'idée est de se filmer dans de courtes vidéos en se trémoussant et en remuant les épaules au son du morceau Harlem Shake du DJ new-yorkais Baauer. Ces quatre japonais vêtus de costumes improbables ont créé la tendance en postant la première vidéo.
Dans les heures qui ont suivi, le web s'est emballé. L'engouement est mondial.. Des skateurs australiens  aux militaires norvégiens  en passant par les employés du Mac Donald chacun y est allé de sa propre performance. Costumes insolites, mouvements saccadés, et chorégraphies désarticulées sont devenus légion sur le web.
 Le 19 février ce sont de jeunes Guadeloupéens qui ont posté leur propre vidéo. On y voit ainsi huit jeunes adultes, affublés au choix d'un casque de moto, d'un treillis militaire ou d'un masque d'épouvante inspiré par le film Scream  se déhancher au beau milieu d'un salon.
En deux jours la vidéo a déjà été visionnée plus de 17 350 fois. Et sur Twitter, le hashtag #harlemshakeguadeloupe a été créé.
 

 
 



Le véritable Harlem Shake revendiqué

Le succès de cette mode ne semble pas se démentir pour le moment, même si les habitants de Harlem, interrogés par un journaliste ont réfuté tout lien entre la danse originale, le "harlem shake" originaire du nord de Manhattan, et ce qu'ils qualifient d'"occupation" pour une "bande d'idiots". En effet, le Harlem shake que l'on peut voir partout semble bien n'avoir d'Harlem que le nom. La bande-son électronique qui y est associée, tout d'abord, est bien loin des standards de hip-hop ou même de soul - jazz des Afro-américians, majoritaires dans ce quartier dont il ont façonné la culture. D'autre part, le véritable Harlem Shake, créé dans les années 80, un temps prisé dans les clips de hip-hop n'a pas grand chose à voir avec les mouvements non coordonnés et la chorégraphie fourre tout des danseurs des vidéos.
Généreusement quelques New Yorkais ont néanmoins accepté de réaliser une petite vidéo afin de montrer au monde ce qu'est le vrai Harlem Shake. La  leçon, qui révèle cette un véritable un travail de précision et de coordination, est pourtant administrée par des enfants...