outre-mer
territoire

Une course à l'histoire riche et au palmarès prestigieux

voile
Transat
©Alexis Courcoux
Dans une semaine, dimanche 17 mars, quinze navigateurs prendront le départ, à Brest, de la Transat Bretagne-Martinique.  Une course qui a connu depuis ses origines, en 2001, de nombreux parcours et différentes règles. Retour sur les éditions précédentes. 

2001: Saint-Nazaire/Madère/Dakar en double
Pour les organisateurs du Trophée BPE, il s'agit de célébrer les dix ans de la première La Baule-Dakar qui réunissait à l'époque les meilleurs multicoques et monocoques. Mais les règles changent: désormais la course se disputera à armes égales, sur des Figaro Bénéteau. L'équipage de chaque bateau sera composé de deux marins. Cette première édition est remportée par Gildas Morvan et Charles Caudrelier sur Cercle vert, en 16 jours, 0 heures, 40 minutes.

2003: Saint-Nazaire/Madère/Dakar avec un nouveau monotype
Le Figaro Bénéteau, jugé vieillissant, laisse la place à un nouveau monotype, le Figaro Bénéteau 2. Il est plus long de 96 centimètres (10,10 mètres) et
surtout plus rapide que son prédécesseur. Pour ce baptême du Figaro Bénéteau 2, 18 équipages sont au départ du Trophée BPE.
Bertrand De Broc et Dominic Vittet, à bord de Myrialis, remporte la course en 14 jours, 13 heures et 24 minutes. Gildas Morvan et Bertrand Pacé, sur Cercle Vert, terminent deuxième à 1h28 des vainqueurs.

2005: Saint-Nazaire/Cuba en solitaire
C'est une grande première pour deux raisons: le Trophée BPE traverse désormais l'Atlantique et il se dispute pour la première fois en solitaire. Saint-Nazaire reste ville départ, tandis que l'arrivée est jugée à Cienfuegos de Cuba. 12 solitaires relèvent le défi et après 25 jours, 7 heures et 10 minutes de traversée, Eric Drouglazet est le grand vainqueur, sur Crédit Maritime-Zerotwo. Le deuxième, Charles Caudrelier, à bord de Bostik, accuse 4 heures de retard.

2007: Belle-Île-en-Mer – Marie-Galante
Changement de parcours, mais le Trophée BPE 2007 reste une transatlantique en solitaire et à armes égales. 27 concurrents sur la ligne de départ, dont le guadeloupéen Victor Jean-Noël, sur Pays Marie-Galante, qui se classera 19ème.
Nicolas Troussel, à bord de Financo, arrive dans l'archipel Guadeloupéen en vainqueur, après 21 jours, 9 heures et 11 minutes de course. Thomas Rouxel, sur Défi Mousquetaires est deuxième à 59 minutes. Charles Caudrelier, sur Bostik, prend la troisième place.

2009: Belle-Île-en-Mer – Marie-Galante: moins de bateaux, mais plus rapides
14 concurrents sont au départ du Trophée BPE 2009. La crise économique est passée par là. Le vainqueur de cette édition est néanmoins incontestable: Gildas Morvan, à bord de Cercle Vert, boucle la transat en 19 jours, 14 heures et 24 minutes. Le deuxième, Erwan Tabarly, sur Athema, arrive avec...4 minutes de retard. Le troisième, est un néophyte: François Gabart, sur Espoir Région Bretagne. Quatre ans plus tard, il remportera le Vendée Globe. Le régional de l'étape, Victor Jean-Noël, sur Pays Marie-Galante, se classe 11ème.

2011: Bénodet-Martinique: une transat record!
Au revoir Laurent Voulzy, bonjour la Bretagne et la Martinique. Bénodet, la cité bretonne chère à Eric Tabarly, devient ville de départ, tandis que la baie de Fort de France devient le site d'arrivée. 17 participants au départ, pour une transat express dans les alizés.
Le premier, Thomas Rouxel, à bord de Bretagne-Crédit Mutuel performance, boucle la transat en 16 jours, 5 heures et 15 minutes. Le deuxième, Fabien Delahaye, sur Port de Caen Ouistreham n'a que 13 minutes de retard. Le troisième, Erwan Tabarly, sur Nacarat, arrive à 21 minutes du vainqueur. Pour la première fois, un skipper Martiniquais participe à la transat: Eric Baray, à bord de Ven Dan Vwel 972, se classe 11ème. A nouveau au départ pour cette transat 2013, Eric Baray tentera de faire encore mieux.

A suivre aussi sur Martinique 1ère et France 3 Bretagne
Retrouvez l'actualité de la Transat au jour le jour également sur Martinique 1ère et France 3 Bretagne avec des reportages mais aussi des jeux.