publicité

Le bateau d'Eric Baray est baptisé

C'est ce samedi après-midi à Brest, à 24 heures du départ de la transat, que le "Tekton - Région Martinique" a été officiellement baptisé. Un baptème sans Champagne mais avec du rhum! Le parrain s'appelle Léo, 8 ans, il est écolier à Besançon. 

© David Ponchelet
© David Ponchelet
  • David Ponchelet (envoyé spécial à Brest)
  • Publié le , mis à jour le
L'école primaire de Léo, à Besançon, suit le projet d'Eric Baray. Il y a quelques jours, le marin Martiniquais est allé dans l'est de la France rencontrer ces écoliers qui prendront au quotidien de ses nouvelles pendant les 15 ou 20 jours que durera la transat. Malgré les caméras et les micros présents autour du bateau, Léo n'était pas vraiment impressionné. Il n'a pas tremblé pour verser  le verre de rhum (martiniquais, bien sur) sur le capot avant du Figaro Bénéteau d'Eric Baray.
Bapteme bateau d'Eric Baray


Les sponsors sont là

Une cinquantaine de personnes ont assisté à cette cérémonie amicale et chaleureuse, malgré le vent fort qui souffle sur Brest et les 6 petits degrés. Les sponsors du bateau étaient bien sur présents: Tekton, spécialiste du logement social en Martinique, la Chambre de Commerce et d'Industrie, ainsi que la présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, Karine Roy-Camille, qui représentait également le conseil régional.

La famille et les copains

Tout sourire, Eric Baray a également reçu la visite de Renée et Annette, deux admiratrices Martiniquaises qui ont été tirées au sort lors d'un jeu concours organisé par le CMT pour venir assister au départ Brestois. 
Plusieurs amis, un cousin venu de l'autre bout de la métropole et toute l'équipe d'Eric Baray étaient également de la fête. Le skipper a remercié ses copains, Marc, Fredo, Gégé et Pomito, les quatre amis qui ne comptent pas leurs heures pour que le bateau soit prêt dimanche à 13H. Et il se pourrait bien que les dernières heures à terre soient chargées: des soucis d'informatique restent à régler.

"A l'arrache mais on sera pret"

"On fait ça à l'arrache, mais ça le fera, comme d'habitude", confesse Eric Baray dans un sourire. Le marin tentera tout de meme de se ménager une nuit la plus normale possible. Ce sera la dernière avant le départ et il va falloir qu'il soit en forme pour affronter les conditions météo qui s'annoncent tempétueuses. Peu importe, Eric Baray n'a pas peur. Dans un dernier sourire, il confie qu'il est croyant. "Je remercie le Seigneur. A bord, avec lui, je ne me sens pas vraiment seul, même si c'est une course en solitaire. "


  
Les dernières heures et le départ à suivre en direct sur France Télévisions

Le départ de la transat Bretagne-Martinique est à suivre ce dimanche à 13H00 sur France 3 Bretagne, sur Martinique 1ère, sur France O et évidemment sur la 1ère.fr

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play