outre-mer
territoire

Nouvelle-Calédonie : première coulée de l'usine du Nord ce week-end

nickel
Usine du Nord, Nouvelle-Calédonie
Vue de l'usine du Nord depuis le massif du Koniambo avec son convoyeur en premier plan ©alain jeannin / outre-mer 1ere
La première coulée de métal de la grande usine du Nord devrait avoir lieu ce week-end, vraisemblablement samedi matin. Par la suite, le nickel du Koniambo descendra de la mine jusqu'au site de production en bord de mer, en utilisant le plus long convoyeur métallique au monde, long de 11 kilomètres!

Sur le site de Vavouto, toutes les énergies sont mobilisées pour ce moment intense car technologiquement complexe. Le démarrage de l'usine du Nord implique la vérification de centaines de paramètres. Les ingénieurs kanak disposent d'une salle de commande ultra-moderne et d'un système informatisé unique au monde. 

usine verticale
©Alain Jeannin

Objectif: 1000°C  

Le four électrique va monter en température progressivement pour atteindre une température de 1000°C sous voûte. Conformément aux plans de mise en service l’usine est bien placée pour réaliser une montée en puissance de la production en deux ans, afin atteindre sa capacité de 60.000 tonnes par an de nickel sous forme de ferro-nickel d’ici la fin de 2014.

Le chauffage du four électrique a commencé

Le 5 février dernier à 15h00, le processus de broyage et séchage du minerai avait débuté par des tests effectués à l’unité de préparation du minerai. Ces tests, réalisés avec 20 tonnes de minerai humide, ont servi à vérifier le fonctionnement de la totalité des équipements du processus permettant le broyage et le séchage du minerai à savoir : broyeur, séparateur, filtres, générateur de gaz chaud et système de transport et stockage du minerai sec.
Auparavant, le démarrage du chauffage du four électrique de la première ligne de production, achevée depuis novembre 2012, avait été effectué le 29 janvier à 1h25 du matin.

 

Boom économique et plein emploi 

L'usine du Koniambo concrétise le rééquilibrage économique de la Nouvelle-Calédonie au profit des populations de la province nord. Mille deux cent emplois ont déjà été créés. Elle est l'aboutissement d'une revendication permanente des populations kanak et des responsables politiques progressistes. Les retombées financières du métal produit par l'usine du Nord assureront un véritable "boom économique" et le plein emploi en province nord.
 

visage kanak
©Alain Jeannin