outre-mer
territoire

Koh-Lanta : les vidéos du tournage communiquées à la police. Le point complet sur l'affaire

justice
Koh-Lanta : les vidéos du tournage communiquées à la police
©DR
Les vidéos du tournage de l'émission Koh-Lanta vont être déposées cet après-midi au service de police chargé de l'enquête. Le point complet sur les derniers développements. 
Les vidéos du tournage de l'émission Koh-Lanta vont être déposées cet après-midi au service de police chargé de l'enquête, après le décès de Gérald Babin le 22 mars et le suicide lundi de Thierry Costa, le médecin de l'émission, selon une source judiciaire. Voici les dernières infos sur l'affaire.
 

Les vidéos transmises cet après-midi aux enquêteurs

La société de production Adventure Line Productions (ALP) doit déposer mardi après-midi au service de police chargé de l'enquête les vidéos du tournage de Koh-Lanta au Cambodge, afin que les policiers puissent en explorer le déroulé, selon cette source. Par ailleurs, une liste des candidats et membres de la société de production est en cours de constitution, afin qu'ils puissent être rapidement entendus par les enquêteurs.
 

La famille de Gérald Babin va se porter partie civile  

L'avocat de la famille de Gérald Babin, Me Jérémie Assous, a annoncé que sa cliente allait se porter partie civile. "Il est indispensable qu'une instruction soit ouverte pour faire toute la lumière sur cette affaire", a-t-il dit, estimant que la société de production devait communiquer "tous les éléments dont elle dispose", notamment les rushes et le script de l'émission à la justice.
 

Le point sur l’enquête

Une autopsie du corps de Gérald Babin décédé le 22 mars, a été réalisée vendredi. Le parquet de Créteil a indiqué mardi ne pas communiquer sur les résultats de cette autopsie. Une enquête préliminaire, ouverte par le parquet de Créteil pour "homicide involontaire", a été confiée à l'Office central de recherche des violences faites aux personnes (police judiciaire). Aucune information judiciaire n'était ouverte mardi midi pour ces faits.
 

La réaction de TF1…

"Face à cette tragédie, je laisse à leur conscience les auteurs des propos anonymes tenus sur les circonstances du décès de Gérald Babin, ainsi que ceux qui les ont colportés, avant même que toute la lumière ait été faite sur ce drame", a réagi le PDG de TF1, Nonce Paolini, lundi.
 

… et de la société de production ALP

"Tous les éléments ont été remis aux enquêteurs. Nous réaffirmons que toutes les mesures de sécurité ont été prises", a déclaré une porte-parole d’ALP. Elle a insisté sur "la nécessité de publier la lettre" du médecin et directement relié son suicide aux "accusations des médias". "La famille est dans la douleur mais elle souhaite que cette lettre soit rendue publique", a-t-elle déclaré. "Cet événement tragique doit inciter ceux qui accusent et commentent sans discernement à faire preuve de responsabilité".
ALP a "porté plainte vendredi contre X pour mettre fin aux rumeurs diffamatoires". Cette plainte vise notamment un témoignage anonyme repris par le site Arrêt sur Images, qui "met clairement en cause l'attitude de la production et du médecin".
 

Celui par qui le scandale est arrivé

Arrêt sur Images, celui par qui le scandale est arrivé, dit avoir reçu ce témoignage d'un membre de l'équipe de la production présent au moment du décès. Il affirme notamment que la production a tardé à intervenir et aurait préféré dans un premier temps une évacuation du candidat par bateau plutôt que par hélicoptère, trop coûteux.
Dans un communiqué publié lundi, Arrêt sur images appelle "chacun à éviter toute mise en cause prématurée" et juge "particulièrement malvenus" les communiqués d’ALP et de TF1. "Au-delà des témoignages, ALP détient pourtant deux documents capitaux : le script du tournage de l'émission (...) et les rushes de ce même tournage", documents qu'elle a refusé de communiquer aux médias, accuse le site d'informations.
Publicité