publicité

Patrick Lebreton en mission sur l'emploi ultramarin

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a confié au député socialiste Patrick Lebreton une mission sur l'emploi ultramarin.

Patrick Lebreton lors du premier meeting de son mouvement Le progrès à la Réunion © Réunion 1ere
© Réunion 1ere Patrick Lebreton lors du premier meeting de son mouvement Le progrès à la Réunion
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
Le ministre des Outre-mer Victorin Lurel a fait part de sa "grande satisfaction". Il a ainsi réagi par communiqué à la nomination du député socialiste de la 4e circonscription de la Réunion pour conduire une mission sur l'emploi Outre-mer.
 

Améliorer l'accès à l'emploi local

Selon ce communiqué, Patrick Lebreton devra évaluer "l'impact des dispositifs de la politique de l'emploi déjà mis en place par le gouvernement en vue d'en renforcer l'efficacité".
Présentés depuis plusieurs mois comme une solution pour contrer l'expansion du chômage Outre-mer,  les "emplois d'avenir" et les "contrats de génération" seront donc scrutés avec attention.
 
Une fois l'impact de ces dispositifs sur l'emploi ultramarin évalué, Patrick Lebreton aura aussi pour mission de rédiger des recommandations sur l'accès au travail dans le secteur privé. Autres objectifs fixés par le Premier ministre: "identifier les pistes d’amélioration de l’accès des ultramarins à la fonction publique, et notamment à l’emploi local, ainsi que celles permettant la prise en compte de la mobilité et du déroulement de carrière des fonctionnaires en poste dans les territoires ultramarins".
 
Le rapport de Patrick Lebreton est attendu pour le mois de septembre 2013.
Emplois d'avenir et contrats de génération, en quoi ça consiste?

Les emplois d'avenir ciblent  les jeunes sans emploi, pas ou très peu formés. Une tranche d'âge particulièrement touchée par le chômage , qui dépasse les 50% Outre-mer.
Une priorité d'accès est réservée, entre autres,  aux résidents des Dom, de Saint-Martin, Saint-Barthélémy et Saint-Pierre et Miquelon. Le contrat doit avoir une durée d'un an minimum et trois ans maximum en cas de CDD. Il peut également être conclu sous forme de CDI.

Les contrats de génération, instaurés en tout début de l'année 2013, consistent à faire former de jeunes recrues par des séniors déjà en poste dans l'entreprise. Il a pour double objectif de faire entrer durablement un jeune dans le monde du travail par le biais d'un CDI, et de maintenir dans l'emploi un sénior de plus de 57 ans.
Les employeurs ayant recours à ces contrats bénéficient en contrepartie d'aides gouvernementales.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play