outre-mer
territoire

Koh-Lanta: la famille de Gérald Babin laisse entendre que la prise en charge médicale a été défaillante

faits divers
La famille du candidat Martiniquais mort dans Koh-Lanta a déposé plusieurs plaintes, notamment pour "homicide involontaire aggravé". Entendus par les enquêteurs, le père, la mère la soeur et la fiancée de Gérald Babin ont raconté leurs relations étranges avec la production de l'émission.
C'est lundi dernier que les policiers de l'Office central pour la répression des violences aux personnes, en charge de l'enquête, ont auditionné les membres de la famille Babin. A en croire les extraits des procès verbaux, publiés ce matin par le site internet de l'hebdomadaire Le Point, la famille de Gérald Babin a été surprise par plusieurs éléments depuis la mort de Gérald, le 22 mars.  

L'annonce du décès

C'est par un simple coup de fil d'une employée de la société de production, ALP, que les membres de la famille expliquent avoir été prévenus du décès de gérald Babin. Très rapidement, ils demandent à se rendre sur place, mais ALP aurait d'abord trainé des pieds pour financer le voyage. Selon Leïla, la fiancée de Gérald Babin, "on a du supplier, mais vraiment supplier TF1 et la société de production pour pouvoir aller au Cambodge et aussi pour qu'ils prennent en charge les obsèques". Une affirmation démentie par une chargée de communication d'Adventure Line Productions

L'arrivée au Cambodge

C'est Alex, le père de Gérald Babin qui raconte aux policiers l'arrivée au Cambodge: il discute avec deux responsables d'ALP ainsi que l'animateur, Denis Brogniart. "M. Brogniart nous tapaient sur les épaules, nous demandaient ce que l'on faisait. Il m'a alors proposé de passer à la télé à Automoto, puis à Téléfoot, et de me mettre derrière son dos pour passer à l'écran. Cela m'a un peu choqué. Sur le moment, j'avais autre chose en tête. Ensuite, il nous a demandé si on voulait un alcool fort. J'ai dit oui, et on m'a servi un verre de whisky, et après c'était parti, c'était verre sur verre." La petite soeur de Gérald aurait, elle, reçu des propositions informelles de membres d'ALP pour participer à des émissions de télé-réalité. 


La rencontre avec le médecin

Au soir de leur arrivée, les parents de Gérald Babin rencontrent enfin le docteur Thierry Costa (qui se suicidera quelques jours plus tard). L'entretien se déroule dans la chambre du médecin, en présence de plusieurs responsables de la production. Aux enquêteurs, les parents décrivent un médecin qui paraissait gêné, bégayait, qui ne les regardaient pas dans les yeux. "Je pense qu'il voulait nous dire quelque chose, mais qu'il ne pouvait pas. Il était tenu par la production, c'est mon avis. Je vous précise que le médecin n'a jamais dit qu'il y avait une infirmière avec lui lors de l'intervention sur mon fils." La chargée de communication d'Adventure Line productions affirme de son coté que si le médecin paraissait hésitant c'est parce qu'il cherchait à apaiser la famille, à trouver les mots justes. Elle explique que l'entretien a duré plusieurs heures".

La prise en charge de Gérald Babin a-t-elle été défaillante?

C'est la question centrale dans cette affaire. Et les différents témoignages recueillis jusqu'à présent ne permettent pas d'y répondre avec certitude. Les parents n'ont pas été autorisés par la production à visionner les enregistrements. Ils n'ont pas non plus rencontré les autres participants au jeu de télé-réalité, présents sur la plage ce jour-là. Ce sont les enquêteurs qui doivent maintenant éclaircir les circonstances du drame. d'après l'hebdomadaire Le Point, il y aura sans aucun doute des mises en examen dans cette affaire.

Publicité