outre-mer
territoire

Denis Brogniart sort de son silence: "Koh-Lanta n'a rien à se reprocher"

faits divers
Denis Brogniart koh lanta
Après les accusations de la famille de Gérald Babin, le candidat Martiniquais décédé dans Koh-Lanta, l'animateur du jeu de télé-réalité s'est exprimé ce matin pour la 1ère fois, dans Le Parisien et sur RTL. Selon lui, les producteurs n'ont rien à se reprocher.
"Nous souhaitons que toute la lumière soit faite". Denis Brogniart sort de son silence médiatique observé depuis le décès de Gérald Babin le 22 mars dernier, afin de répondre aux accusations de la famille du candidat martiniquais. Hier, le père, la mère et la fiancée de Gérald Babin décrivaient les circonstances plutôt étranges dans lesquelles ils avaient été accueillis au Cambodge. Ils expliquaient notamment que la société de production avait trainé des pieds pour leur payer le voyage jusqu'au Cambodge et qu'une fois sur place, Denis Brogniart avait proposé au père de Gérald Babin de participer à Auto-Moto ou Téléfoot. Pire, selon eux, les explications du médecin du jeu, Thierry Costa, (qui s'est ensuite suicidé) étaient confuses et il semblait gêné.


"on a prié ensemble"

Ce matin sur RTL, Denis Brogniart a rejeté en bloc toutes ces accusations. "J'ai du mal à comprendre ce qu'il se passe aujourd'hui quand je me remémore ce qu'il s'est passé au Cambodge avec les huit membres de la famille de gérald Babin. On a tout fait pour les aider. A la morgue, on a prié ensemble, on s'est donné la main.

Sa présence aux obsèques

Concernant sa présence aux obsèques de Gérald Babin à Nemours, Denis Brogniart explique avoir reçu un SMS d'Alexandra Babin, la soeur de Gérald, qui lui a demandé de venir. Il s'est également expliqué sur le cadeau qu'il a fait aux parents du candidat décédé. "Oui, je leur ai offert le totem de Koh-Lanta. ça a fait plaisir à la famille."

La mort de Gérald Babin

Sans revenir en détail sur les circonstances du décès de Gérald Babin, Denis Brogniart explique ne pas avoir été encore entendu par les enquêteurs, mais il affirme que Koh Lanta n'a rien à se reprocher. "Ce n'est pas le procès de la télé-réalité. C'est le malheur d'une famille et d'un jeune homme qui souffrait d'une pathologie cardiaque. Il aurait pu mourir dans sa salle de musculation ou même chez lui. Koh Lanta n'y est pour rien".  

Voir l'intégralité de l'interview ce matin sur RTL:

 

Publicité