Le nouveau PDG d'Arianespace devrait être nommé jeudi

économie
Tir Ariane 5
©Arianespace
Un conseil d'administration d'Arianespace se tiendra jeudi pour nommer un nouveau PDG après le départ de Jean-Yves Le Gall au Centre national d'études spatiales, l'agence spatiale française. D'après le journal Libération, Stéphane Israël, actuel directeur de cabinet d'Arnaud Montebourg, sera nommé. 
"Un conseil d'administration se tiendra jeudi matin avec pour ordre du jour la nomination du remplaçant de Jean-Yves Le Gall", explique un porte-parole d'Arianespace. Selon le quotidien Libération, c'est Stéphane Israël, actuel directeur de cabinet du ministre du redressement productif, qui devrait être nommé. Ses deux concurrents, le nouveau numéro 2 du Cnes et le directeur des programmes d'Arianespace, auraient renoncé, d'après Libération.
 

Une nomination contestée

 
Au cabinet d'Arnaud Montebourg, contacté ce matin par l'AFP, on ne fait aucun commentaire. D'après Libération, "Cette nomination fait grincer des dents dans le petit monde du spatial, où certains dénoncent une nomination politique et mettent en doute la légitimité d'Israël".
Le journal explique que "l'enjeu dépasse le seul problème d'une nomination pour services rendus", en rappelant qu'Arianespace fait partie de ces 
entreprises éminemment stratégiques. La société européenne est le numéro un mondial du lancement de satellites, mais fait face à des défis avec l'apparition d'une concurrence agressive.
 

Un parcours trop politique?

Selon Libération, les détracteurs de Stéphane Israël, 42 ans, pointent du doigt un parcours "trop littéraire et politique".  "Agrégé d'histoire, normalien et énarque, il est l'un des poulains de Laurent Fabius, dont il a été la plume", écrit encore Libération. Pour autant, le journal indique que Stéphane Israël a également passé quatre ans chez Astrium, filiale espace du groupe EADS.