outre-mer
territoire

Afro-cubain jazz: nouvel album pour Chucho Valdés

musique
Chucho Valdés
"Border-Free", nouvel album du pianiste de jazz cubain Chucho Valdés (photo) vient de sortir dans les bacs ©AFP/Bertrand Guay
Le pianiste de jazz cubain Chucho Valdés vient de sortir un nouvel album, "Border-Free" (Jazz Village/Harmonia Mundi) avec son groupe, The Afro-Cuban Messengers, et le saxophoniste américain Branford Marsalis comme invité de marque. Un petit joyau. 
Chucho Valdés, qui révolutionna dans les années 70 le jazz afro-cubain avec son groupe Irakere, en introduisant les rythmes de la "santeria", le rituel de la religion yoruba, a décidé il y a trois ans de donner un nouvel élan à sa carrière. Le célèbre pianiste a formé un nouveau groupe de jeunes musiciens cubains, baptisé les Afro-Cuban Messengers en référence aux Jazz Messengers du célèbre batteur Art Blakey.
 

Un monument à Cuba 

"Border-Free" est son deuxième album à la tête de ce nouveau groupe, avec lequel il avait donné un concert mémorable en septembre 2010 à Paris, en compagnie du saxophoniste Archie Shepp.
 
Chucho Valdés, à 71 ans, est un monument à Cuba. Après avoir fréquenté dans des big bands les scènes des grands hôtels en vogue, seuls lieux à Cuba où le jazz était alors toléré, il fonde en 1967 l'Orquesta Cubana de Musica Moderna, puis en 1971 Irakere, référence absolue de fusion jazz/percussions afro-cubaines d'origine yoruba.
 

Phrasé vertigineux 

Après la disparition du groupe à la fin des années 90, il se contentait de collaborations de luxe, pratiquant le duo avec d'autres pianistes -- son père Bebo Valdés, décédé en mars, Herbie Hancock, Michel Legrand, Michel Camilon entre autres -- ou accompagnant des chanteurs commes Charles Aznavour et Buika. Jusqu'à cette nouvelle aventure avec les Afro-Cuban Jazz Messengers.
 
Dans "Border-Free", ce pianiste lyrique et exubérant au phrasé parfois vertigineux, démontre encore une belle vitalité.
Ecoutez ci-dessous un extrait de l'album.