publicité

Incidents du Trocadéro: un député accuse les "descendants d'esclaves"

Le député UMP du Var Jean-Sébastien Vialatte a créé une polémique ce lundi soir sur Twitter en accusant les descendants d'esclaves d'être responsables des incidents qui ont gâché la fête de la victoire du PSG sur la place du Trocadéro à Paris.

Jean-Sébastien Vialatte, député UMP du Var © ERIC ESTRADE / AFP
© ERIC ESTRADE / AFP Jean-Sébastien Vialatte, député UMP du Var
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
La mémoire d'Internet est infinie. Une donnée qu'a omis de prendre en compte le député du Var Jean-Sébastien Vialatte  après diffusion d'un tweet raciste hier soir.


Une fête gachée, les politiques réagissent à la chaîne

Ce lundi, le PSG, tout juste sacré champion de France devait fêter sa victoire avec ses supporters dans les beaux quartiers de la capitale. L'événement a tourné à l'émeute, quelques supporters parisiens s'étant armés de fumigènes et ayant décidé d'en découdre avec des forces de l'ordre. D'autres ont même entrepris d'escalader un échafaudage.
 Une minorité d'ultras parmi les quelques 10 000 à 15 000 personnes rassemblées pour célébrer le trophée de leur équipe favorite. Les réactions  des politiques n'ont pas cessé de tomber tout au long de la soirée, pour commenter les erreurs stratégiques des forces de l'ordre, du ministre de l'Intérieur, de la Ville de Paris ou du club. Une réaction a particulièrement retenu l'attention sur les réseaux sociaux: celle de Jean-Sébastien Viallatte, maire UMP de la commune de Six-Fours-Les Plages et député du Var. Pour ce dernier, les responsables sont  "les descendants d'esclaves".
 

"Taubira va leur donner une compensation"

"Les casseurs sont sûrement des descendants d'esclaves ils ont des excuses, Taubira va leur donner une compensation", écrivait sur Twitter le député ce lundi à 21h58. Ce dernier faisait référence à l'interview de la Garde des Sceaux Christiane Taubira dans le JDD du 12 mai, dans lequel elle se disait favorable à des mesures de réparations outre-mer, sous la forme d'une politique foncière.

©


Tweet effacé, les réactions se multiplient

Devant l'ampleur des réactions indignées dénonçant ce tweet raciste, Jean-Sébastien Vialatte a préféré effacer ses quelques lignes une heure après diffusion. Une attention inutile puisque les captures d'écran sont légions et depuis, le député fait l'objet d'un "bad buzz".

 

Une "énorme connerie"

Contacté par le Lab d'Europe1, le député a déclaré regretter un "amalgame stupide". "D'un côté la proposition de Madame Taubira sur le dédommagement des descendants d'esclaves et, de l'autre, cette tendance à toujours trouver des excuses aux casseurs". Ces propos racistes ne sont rien d'autre qu'une "énorme connerie" a-t-il précisé à Var-Matin.
 

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play