"Sois mon esclave". La série photo de mode jugée raciste

société
be my slave
©Diva
Diva, un magazine de mode anglais a publié dans sa version pakistanaise une série de photos de mode mettant en scène une femme blanche et un enfant esclave.
Après les bijoux tendance esclaves, après les mannequins grimés en noires, la mode est à nouveau accusée de racisme. Le magazine Diva, un magasine lesbien anglais est au cœur d'une polémique pour avoir publié une série de photographies intitulée "be my slave" dans sa version pakistanaise. Dans cette série, on peut voir un mannequin blanc poser,  aux cotés d'un enfant noir, habillé en esclave et aux petits soins pour sa maîtresse. Une œuvre de la créatrice pakistanaise Aamna Aqeel.
 
Il lui tient son ombrelle pendant qu'elle se prélasse, ou encore porte son sac pendant qu'elle se remaquille. A ses poignets et autour de son coup, des bijoux qui n'auraient sans doute pas dépareillé sur le site Internet de Mango. (voir l'ensemble de la série de photos sur konbini.com)
 
 
Comme souvent, c'est sur les réseaux sociaux que la polémique est née et es réactions ne se sont pas faite attendre. La créatrice s'est défendue en affirmant que "l'enfant présent sur les photos travaillait dans un garage et cherchait un autre travail".