outre-mer
territoire

Centenaire Aimé Césaire: envoyez vos témoignages !

aimé césaire
Aimé Césaire (centenaire)
Aimé Césaire (26 juin 1913 - 17 avril 2008) ©DR
L’écrivain et homme politique martiniquais aurait eu cent ans le 26 juin. A l’occasion de cet anniversaire, faites-nous part de vos réactions, sentiments, réflexions, souvenirs... Cette page vous est dédiée. 
Poète, dramaturge, essayiste et homme politique, Aimé Césaire (1913 - 2008) a incontestablement marqué son époque, et continue d’inspirer nombre de personnes à travers le monde.
 
Aucun d’entre nous n’a pu rester insensible à la lecture de l’homme de lettres, au formidable souffle épique et prophétique de ses écrits. De même, peu de gens ont pu demeurer indifférent à l’action de l’homme politique, du député rapporteur de la loi sur la départementalisation et maire de Fort-de-France durant 56 ans !
 

Nous souhaitons recueillir et partager vos témoignages

Que retenez-vous, à titre personnel, des écrits d’Aimé Césaire ? Vous ont-t-ils touché, éclairé, ému, inspiré, ou rebuté ?
Quelle opinion avez-vous de cette personnalité ? 
 
Avant sa mort en 2008, durant ses fonctions ou après, certains d’entre vous ont pu l’apercevoir, le rencontrer, ou même échanger avec lui. Témoignez, racontez ces instants !
Vous préférez écrire un poème ? A vos plumes !
 
Postez vos réactions ci-dessous dans le bloc dédié aux commentaires (avec Facebook, Twitter, Google…).
 
Vous pouvez également envoyer un courriel à philippe.triay@francetv.fr en précisant votre nom (ou initiale de votre nom), prénom et lieu de résidence. Votre témoignage sera publié. 
 
_____________________________________________________________


Les premiers témoignages 


"J’en garde un souvenir inoubliable", par Marie-Françoise Elie
"J’habite dans les DOM depuis 8 ans, en Martinique où j’ai eu le privilège de rencontrer a deux reprises ce Grand Homme, entretiens qui m’ont beaucoup touchée. En effet, je voulais l’entendre à propos du sinistre sujet de l’Esclavage.
Je faisais un mémoire en Histoire et voulais connaître sa position quant au commerce triangulaire dont a bénéficié la ville de La Rochelle au même titre que Bordeaux et Nantes. Il y avait une grande différence entre ces trois villes :
Nantes premier port négrier français a reconnu les faits, Bordeaux deuxième port a également fait acte de repentance, et La Rochelle troisième port presque au même rang que Bordeaux (plus ou moins 450 expéditions) ne l’avait jamais fait."
 
"J’ai alors monté un projet à La Rochelle dont je suis originaire, et le maire a accepté de me confier cette tâche. Avec des maîtres de conférence, les institutions locales et toutes les archives existantes j’ai monté ce projet, et pendant neuf mois du 10 mai 2007 à fin décembre de la même année de très nombreuses manifestations culturelles ont été misés en place. En allant sur le site "Chairs noires et pierres blanches" vous pourrez voir le travail effectué."
"J’ai pu, lors des entretiens eus avec Aimé Césaire, comprendre le comportement des chefs de tribus qui, sans vergogne, traquaient et vendaient leurs frères !! J’ai été marquée par sa culture, sa modestie et son humanisme. Il savait expliquer simplement mais clairement tous ses actes et ses idées. J’en garde un souvenir inoubliable, c’était un chef d État et sa disparition marque un tournant de l’Histoire. J’espère que les valeurs qu’il a su diffuser restent présentes pour les générations futures. Merci Papa Césaire."

"Sa pensée glorifie l'humanité en nous", par Serge Guezo (Paris)
 "Un géant de la pensée humaine, un esprit du XXe siècle, une vision globale de l'être ! Sa pensée glorifie l'humanité en nous, face à toute forme d'idéologie, et surtout de tout dogme ! Merci pour ton intelligence et ta sagesse."

"J'ai eu un véritable choc spirituel", par Raymonde N'goala
"Je n'ai pas eu la chance de rencontrer en personne Aimé Césaire, ayant vécu une longue coupure avec la Martinique en particulier dans le cadre de mes études. Mais en 1995, Aimé Césaire était au programme des terminales littéraires, et j'ai eu un véritable choc spirituel en lisant le Discours sur le colonialisme et le Cahier d’un retour au pays natal. Cela m'a permis de prendre conscience de notre histoire  tant dévalorisée et pas encore enseignée dans les programme scolaires de l'époque. A sa mort le 17 avril 2008, j'ai compris que l'oeuvre de Césaire a une portée universelle. Je me souviens encore avec émotion, de ce 18 avril 2008, où nous attendions le passage de son convoi mortuaire, devant  le lycée Schoelcher et ces  lycéens qui lui rendaient hommage en espérant enfin lui dire au revoir une dernière fois. Aujourd'hui en tant que professeur des écoles, je travaille chaque année avec mes élèves sur Aimé Césaire à travers l'art plastique, la poésie, des expositions etc."
"Aimé Césaire à travers le mouvement de la Négritude, a rendu ses lettres de noblesses aux Noirs et son discours qui tend à l'universalité a touché le cœur de tous les opprimés quelque soit leur nationalité."
"Ma phrase préférée de Césaire (extrait du discours de Trénelle du 22 mai 1971), cette phrase je la ressors à chaque fois que la Martinique et ses habitants sont dénigrés: "S'il est vrai que la Martinique est une poussière, il y a cependant des poussières habitées par des hommes, qui méritent pleinement le nom d'hommes et cette assurance voyez-vous, est de celles qui nous autorisent à regarder le présent avec plus de fermeté et de toiser l'avenir avec plus d'insolence". 

"Une biobibliographie commentée" de Kora Véron et Thomas A. Hale
Kora Véron, professeur de lettres et chercheur à Paris, nous a écrit pour nous informer qu’elle vient de publier avec Thomas A. Hale, professeur de littérature à l’université d’Etat de Pennsylvanie, une « biobibliographie commentée » d’Aimé Césaire. Un « très long témoignage » de 900 pages, nous dit-elle !

« Cette biobibliographie commentée retrace avec minutie le parcours littéraire et politique d’Aimé Césaire à travers un millier de notices qui présentent et analysent tous les textes ou documents publiés qui ont pu être recensés. L’insertion de repères chronologiques permet en outre de situer les écrits de Césaire dans leur contexte biographique, culturel, et historique. Elle donne par conséquent accès, avec la précision qui s’impose, à une oeuvre et une action complexes, élaborées dans le cratère d’un siècle qui n’en finit pas de gronder. »
Kora Véron et Thomas A. Hale – « Les Écrits d’Aimé Césaire, Biobibliographie commentée (1913-2008 ) » – éditions Honoré Champion – Paris – juin 2013 - 904 pages. 

Ce premier témoignage est venu de Saint-Pierre et Miquelon :
"Une émotion indicible", par Josée Detcheverry

"J'ai eu la chance de rencontrer Aimé Césaire en 2006 lors d'une rencontre des Comités de gestion des oeuvres sociales hospitalières d'Outre-mer à la Martinique. Visite qui avait été organisée par J. Baltide, président du Comité des œuvres sociales hospitalières de l'époque. Quel honneur cela avait été de le rencontrer, de l'écouter, de lui parler. Une émotion indicible, et aujourd'hui encore je me dis que cela a été un privilège incroyable. En plus des photos, je garde précieusement en mémoire notre discussion sur les liens particuliers entre la Martinique et mon archipel, son Cahier d'un retour au pays natal et sa dédicace très personnelle à l'attention des gens de St-Pierre et Miquelon !" 
Publicité