outre-mer
territoire

Un enseignant condamné pour extorsion de fonds

justice
Symbole de la justice
©DR
Rodolphe Miller, originaire de St Martin a été condamné pour extorsion à six mois de prison avec sursis, 4 000 euros de réparation ainsi qu'une interdiction d'exercer son métier pendant deux ans. Le professeur avait réclamé 7 500 euros aux parents d'un lycéen lui ayant lancé une boule de papier aluminium.
Le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe (Nord) a reconnu coupable Rodolphe Miller "d'extorsion par contrainte". Le professeur de 54 ans avait exigé 7 500 euros d'indemnité aux parents d'un lycéen. Ce garçon avait envoyé sur l'enseignant une très grosse boule de papier aluminium, provoquant une incapacité de travail de trois jours. Six mois après l'incident, le Tribunal correctionnel a estimé que la somme réclamée par l'enseignant était "complètement disproportionnée" par rapport au préjudice subi par le professeur. Mais surtout, les juges ont reconnu que les parents du lycéen avaient été contraints de remettre cette somme, au rythme de 300 euros par mois. Ils avaient même signé avec l'enseignant une "convention d'indemnisation".  En contrepartie, Rodolphe Miller renonçait à toute poursuite contre cette famille aux revenus modestes, dont le père est concierge dans un collège. 

L'enseignant va faire appel


Le pot aux roses a été découvert en janvier, lors d'un conseil de discipline au cours duquel le lycéen âgé de 18 ans, avait été exclu, au grand étonnement de ses parents qui croyaient avoir, grâce à la convention signée avec le professeur, la garantie que leur fils ne serait pas expulsé. Le tribunal correctionnel a donc condamné Rodolphe Miller à six mois de prison avec sursis assortis de deux ans d'interdiction d'exercer et de plus de 4 000 euros de réparations à la famille. A l'issu du procès, l'enseignant vacataire du lycée professionnel d'Aulnoye-Aymeries (Nord) n'a pas souhaité faire de commentaires. Joint par téléphone, son avocat, Me Franck Breton a annoncé que son client ferait appel. La compagne de Rodolphe Miller poursuivie pour complicité d'extorsion a, elle, été relaxée. 
Publicité