Pannes, retards, annulations... Mais que se passe-t-il à Air Caraïbes ?

éducation
Air Caraïbe photo
©STEPHANE FRANCES / AFP
Un appareil de la compagnie aérienne a rencontré trois problèmes mécaniques en une semaine, dont une avarie moteur. Résultat, plusieurs vols retardés et quelques interrogations.
Depuis plusieurs jours, un appareil A330 de la compagnie Air Caraïbes accumule les problèmes techniques. Ces incidents mécaniques, qui ont lieu en pleine période de vacances scolaires sur trois vols différents, ont entraîné à chaque fois l'annulation d'un ou plusieurs vols. 

Tout commence le 1er août quand l'avion d'un vol Paris-Cayenne est contraint de rebrousser chemin après une demi-heure de vol pour cause d'une avarie. Plusieurs passagers racontent alors avoir vu de la fumée blanche s'échapper de l'un des moteurs. Anne Sequier-Blanc, qui était l'une des passagères s'était confiée à La1ere.fr : "Je dormais au moments des faits, mais certains de mes voisins m'ont dit qu'ils avaient vu de la fumée sortir de l'un des moteurs de l'avion. Le commandement de bord et son équipage nous ont dit de ne pas nous inquiéter quand nous avons fait demi-tour, et que c'était une procédure normale. C'est quand on a atterri que le commandement nous a dit que c'était en fait un grave problème."

La compagnie, par la voix de l'un de ses portes-parole, avait tenu à dédramatiser l'incident. "Il n'y a pas eu de saut moteur ni de tremblement dans l'avion".

incident paris cayenne
Le vol d'Air Caraïbes Paris-Cayenne du 1er août a été reporté de plusieurs heures après avoir fait demi-tour en plein vol après une avarie technique. ©© A.Sequier-blanc

Lire l'article > Un avion d'Air Caraïbes fait demi-tour à Paris après un "grave" problème moteur

Mais trois jours plus tard, le 4 août, une nouvelle panne affecte la compagnie aérienne Air Caraïbes. L'incident n'est pas grave, mais il s'agit du même avion. Cette fois-ci, c'est à l'aéroport de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe que l'incident a eu lieu. L'Airbus A330 est cloué au sol. L’avion devait initialement décoller en soirée, à 19 h 45. Mais le vol est une première fois reporté à 3 h 30 du matin en raison d’un problème technique. À 3 h 30, l’appareil était en phase de décollage mais effectue une tentative pour rien. Il est finalement ramené au parking pour être révisé. 

Ce vol annulé sème la pagaille pendant plus de deux jours chez Air Caraïbes Guadeloupe qui doit prendre en charge 350 passagers. Résultat, les voyageurs qui embarquent à l'aéroport de Pointe-à-Pitre sont partis avec 24 heures de retard les 3, 4 et 5 août. 

Lire l'article > Air Caraïbes face à des difficultés techniques

Mais la série ne s'arrête pas là pour la compagnie aérienne. Mardi 6 août, un nouvel incident, le troisième en moins d'une semaine, frappe encore une fois le même appareil. Ce jour-là, le vol Air Caraïbes, Paris/ Port-au-Prince/République Dominicaine, parti de l'aéroport d'Orly, doit s'arrêter d'urgence aux Açores à cause d'une panne. 

Marc Rochet, le PDG de la compagnie confirmera que le vol Paris/Port-au-Prince avec environ 350 personnes à bord a dû être dérouté vers les Açores. "Le commandant a enregistré une alerte sur l'un des réacteurs de l'appareil, nous ne savons pas de quoi il s'agit précisément mais il a jugé utile de ne pas aller plus loin", a expliqué le PDG d'Air Caraïbes. Une équipe technique de la compagnie est alors dépêchée sur place afin de procéder aux vérifications nécessaires. Les passagers ont été pris en charge avant de repartir sur un autre avion vers Port-au-Prince en Haïti, assure la direction de l'entreprise.

"Pas une série noire"

Pour un porte-parole de la compagnie, "ce n'est pas une série noire mais simplement le hasard (...) Il n'y a pas eu de négligence sur cet avion qui a passé tous les contrôles techniques avec succès." L'Airbus A330 ne sera pas retiré du parc d'Air Caraïbes qui procédera à toutes les vérifications et, si besoin, aux réparations nécessaires.