publicité

Jacques Vergès, des obsèques religieuses pour "l'avocat du diable"

L'humoriste controversé Dieudonné et l'avocat Roland Dumas ont assisté aux obsèques religieuses de Jacques Vergès cet après-midi à l'église Saint-Thomas d'Aquin dans le VIIe arrondissement à Paris. Des militants pro-Gbagbo lui ont également rendu hommage. Reportage. 

Le cercueil de Jacques Vergès à l'issue des obsèques funéraires en l'église Saint-Thomas d'Aquin à Paris le 20 août. © JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP Le cercueil de Jacques Vergès à l'issue des obsèques funéraires en l'église Saint-Thomas d'Aquin à Paris le 20 août.
  • Par Camille Belsoeur
  • Publié le , mis à jour le
A mesure que les porteurs du cercueil de Jacques Vergès descendaient le parvis de l'église Saint Thomas d'Aquin, la foule - quelque trois cents personnes - s'est agglutinée autour de la dépouille de celui qui était surnommé "l'avocat du diable". Jusqu'à bloquer l'accès au convoi funéraire. Des applaudissements nourris et des "merci Jacques" ont alors été scandés par ses admirateurs et ses proches. 

Mais dans la cohue, ce sont des partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo, dont Jacques Vergès était l'avocat, qui ont fait le plus de bruit. Un drapeau de la Côte d'Ivoire à la main, Willy Bla, membre du Front populaire ivoirien (l'ex-parti de Laurent Gbagbo) a donné de la voix pour remercier le défunt avocat réunionnais. "Tout le monde le qualifiait d'avocat du diable, mais grâce à lui Laurent Gbagbo va gagner son procès", témoigne t-il. Ils étaient une dizaine d'Ivoiriens à s'être déplacé pour rendre hommage à l'avocat. 

Plus loin, Me Moumbembe, avocat au barreau du Gabon, faire part de son admiration pour Jacques Vergès. "Il était un grand bonhomme dans le monde judiciaire. Il défendait des causes profondes."

Obsèques Vergès
Les obsèques de Jacques Vergès.



"Ni un saint, ni un sage"

Plus tôt, en les murs de l'église Saint-Thomas d'Aquin, le père Alain de La Morandais, blogueur et régulièrement invité des plateaux de télévision, avait dit la messe en mémoire de Jacques Vergès. "Il a eu le courage de ses passions, privées et publiques", a déclaré le prêtre devant l'assistance réunie dans la petite église baroque où avaient notamment pris place une quarantaine d'avocats en robe. "On ne peut pas vraiment parler de Jacques comme un saint, ni comme un sage", a t-il poursuivi. "Mais Jacques a eu le courage de ses passions au risque de choquer les institutions et les lobbys."

L'ancien ministre et avocat Roland Dumas, qui a défendu Laurent Gbagbo avec Jacques Vergès, était assis au premier rang lors de la messe, en compagnie de la famille Vergès. L'humoriste Dieudonné était lui au fond de l'église. "J'ai eu la chance de rencontrer Jacques", a t-il confié, ému, à l'issue de la cérémonie. C'était une grande figure de l'anti-colonialisme. Il y en a plus beaucoup des comme lui."

Défenseur de militants du FLN, de Klaus Barbie, de Slobodan Milosevic, de Saddam Hussein ou de l'ancien dirigeant khmer rouge Kieu Samphan, Me Vergès est décédé dans l'appartement de la marquise de Solages, situé dans l'immeuble ou est mort Voltaire en 1778. Il y résidait épisodiquement depuis une mauvaise chute fin 2012.

Une inhumation au cimetière Montparnasse était prévu en fin de journée. 

___________________________________________________________
 

Rediffusion 
> Paris sur mer : spéciale Jacques Vergès

Après des heures de plaidoiries, de prétoires, d'études de dossiers, la journée n'était toujours pas finie pour Me Vergès. Chaque soir, il s'installait à sa table d'écriture et rédigeait dans son Journal les faits qui méritaient selon lui d'être conservés dans les heures qu'il venait de vivre. L'avocat réunionnais qui vient de disparaître à l'âge de 88 ans nous livrait, il y a 5 ans, le dernier tome de ses mémoires, intitulés "La passion de défendre". Autant dire qu'il s'y montrait beaucoup plus à l'aise en justifiant ses engagements les plus décriés au barreau qu'en dévoilant un Vergès intime, qui se tient à l'abri d'un triple rideau de fumée. Pourtant ses années 2005/2006 n'étaient pas exemptes de drame personnel, elles ont été marquées par la mort de son fils aîné.
 
Paris sur mer avec Jacques Vergès,  cliquez ici : rediffusion du n° 601 du 20 juin 2008
Une émission de Dominique Roederer
Avec la participation de Patrice Elie Dit Cosaque
Réalisation : Thomas Zech
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play