publicité

Jean-Marie Le Pen rend hommage à Dick Ukeiwë

Le président d'honneur du front National a rendu hommage dans un communiqué à un "farouche partisan kanak du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France".

Jean-Marie Le Pen, ici avec sa fille Marine, le 1er mai 2013 © JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP Jean-Marie Le Pen, ici avec sa fille Marine, le 1er mai 2013
  • La 1ère avec AFP
  • Publié le
"Je tiens à rendre hommage à mon ancien collègue Dick Ukeiwé, qui fut un farouche partisan kanak du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France et un opposant déterminé aux indépendantistes et à la gauche", écrit Jean-Marie Le Pen dans un communiqué intitulé "hommage à un patriote de la France du bout du monde".
 
 

"Fidèle à son attachement à la mère-patrie"

"Même si nous avions des divergences puisque n'appartenant pas au même groupe politique, monsieur Dick Ukeiwé est toujours resté fidèle à son attachement à la mère-patrie et a défendu la Nouvelle Calédonie Française avec passion et conviction", ajoute-t-il. "Son souvenir doit inciter les loyalistes à combattre, unis et rassemblés, la logique d'abandon qui découle des accords de Nouméa et qui conduira ce petit bout de France à la ruine", conclut Jean-Marie Le Pen.
 

Natif de Lifou

Dick Ukeiwé, qui fut dans les années 1980 une des figures kanakes des partisans du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France, est décédé à l'âge de 84 ans. Né à Lifou dans les îles Loyauté le 13 décembre 1928, issu d'un clan de chefs coutumiers, Dick Ukeiwé, un temps enseignant, a été sénateur RPR de 1983 à 1992 et a également siégé en tant que député au Parlement européen entre 1989 et 1994.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play