outre-mer
territoire

Le budget 2014 des Outre-mer en légère augmentation de 1%

politique
Ministère France d'outre mer
©David Ponchelet
C'est ce mercredi que le projet de loi de finances pour 2014 est présenté en conseil des ministres. Dans un contexte économique tendu, l'Outre-mer tire son épingle du jeu.
Le budget des Outre -mer  bénéficie d'une hausse de 1% soit environ 20 millions d'euros, qui lui permet de franchir la barre symbolique des 2 milliards d'euros en 2014, avec un accent mis sur l'aide aux entreprises et au logement social. Après une hausse de 5% l'an passé, le ministère de Victorin Lurel a de nouveau échappé au coup de rabot. C'est "un effort maintenu du gouvernement envers des territoires gravement touchés par un chômage entre 20 et 30% et connaissant des retards structurels de développement", indique-t-on rue Oudinot, au siège du ministère.
 

Le cap des 2 milliards  

Le ministère a en propre un budget de 2 milliards d'euros de crédits budgétaires, dont la moitié est consacrée, de manière récurrente, à des exonérations de cotisations patronales pour les entreprises des DOM. Ce dispositif a été recentré sur les bas salaires -au grand dam du patronat ultramarin-  afin d'économiser 90 millions d'euros et "participer à l'effort national de maîtrise des dépenses", selon le document officiel.
 

Compétitivité emploi  

La mise en place du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) permettra dans le même temps de maintenir une baisse des charges pour près de 90% des salariés et 93% des entreprises avec 320 millions d'euros prévus pour l'outre-mer. L'autre moitié du budget sont des crédits d'intervention, utilisés dans 
quatre principaux domaines.
 

Aide aux entreprises et investissements structurants

De nouvelles aides directes aux entreprises seront déployées en 2014 pour soutenir les petites et moyennes entreprises, qui forment l'essentiel du tissu économique des outre-mer. Concernant les investissements structurants, comme des équipements d'assainissement, des routes, etc., une deuxième tranche de 50 millions d'euros sera mise dans le Fonds exceptionnel d'investissement. François Hollande, candidat, avait promis un rattrapage de 500 illions d'euros sur le quinquennat. 50 millions avaient déjà été débloqués en 2013.
 

Jeunesse et emploi 

Pour la jeunesse et l'emploi, le gouvernement maintient l'objectif d'accompagner 6.000 jeunes dans une formation et vers l'emploi par le biais du Service militaire adapté (SMA), une formule très populaire outre -mer . En 2013, quelques 5.500 jeunes auront été en stage dans les structures du SMA. Ces dernières devront continuer à accueillir plus de stagiaires avec un budget de fonctionnement gelé, même si par ailleurs des investissements continueront à être faits.
 

Logement social  

Enfin, la ligne budgétaire unique (LBU), dédiée essentiellement au logement social, va continuer d'augmenter. Après les 13 millions de hausse en 2013, la LBU gagne 18 millions en 2014 pour atteindre 245 millions en crédits de paiement.  Selon les estimations couramment retenues, les 11 territoires d'outre-mer souffrent d'un déficit de 100.000 logements, surtout sociaux. Les outre-mer  bénéficient aussi du maintien d'une défiscalisation réformée, qui concerne notamment le logement social et l'investissement dans les PME.  Cette défiscalisation n'apparaît pas à proprement parler dans la mission 
outre-mer, étant répertoriée dans la "dépense fiscale". 

Les grandes lignes de ce budget Outre-mer 2014 avec Célia Clery

Célia Cléry Budget


Publicité