Jenny Hippocrate raconte la ligne 13

transports
Jenny Hippocrate et Jean-Michel Martial
Jenny Hippocrate et Jean-Michel Martial ©Cécile Baquey
Jenny Hippocrate, connue pour son combat contre la drépanocytose vient de publier un roman qui parle de la ligne 13 du métro parisien. Elle est venue présenter son ouvrage ce mardi à la Maison de la Martinique accompagnée par deux comédiens.
La ligne 13 donne des maux de tête à tous ceux, nombreux, qui la fréquentent. Selon le site desaturerlaligne13.com, 610 000 voyageurs la prennent chaque jour. Jenny Hippocrate fait partie de ceux-là, elle qui vit à deux pas de la station Garibaldi, à Saint Ouen. Après avoir écrit plusieurs ouvrages sur la drépanocytose dont son fils souffre, Jenny Hippocrate a eu envie de s'amuser un peu. Son mari, sa fille et une quarantaine d'amis lui ont livré leurs souvenirs de métro. Jenny Hippocrate s'est inspiré de toutes ces histoires.

Livres de Jenny Hippocrate
Livres de Jenny Hippocrate ©Cécile Baquey

L'histoire de Tata

Dans les sous-sols de la Maison de la Martinique, à deux pas de la place de l'Opéra, Jenny Hippocrate, toujours très enthousiaste est venue parler de son livre ce mardi. Pour l'occasion, deux comédiens guadeloupéens, Jean-Michel Martial et Nathaly Coualy ont lu des extraits de ce "Bienvenue sur la ligne 13". Nathaly Coualy qui a joué récemment au théâtre Clavel dans le 19e arrondissement de Paris s'est délectée à donner vie au personnage central du roman : Aminata, "serpillologue" patenté, Tata pour les intimes. Regardez la vidéo ci-dessous. Nathaly Coualy lit un extrait du roman de Jenny Hippocrate et ne se déconcentre même pas si quelqu'un a sa voiture mal garée !

Nathaly Coualy lit un extrait de "Bienvenue sur la ligne 13"


Le calvaire de la ligne 13

Sur la ligne 13, "Nous sommes traités comme du bétail, même le bétail est mieux traité que nous" lance la martiniquaise Jenny Hippocrate. Mais l'auteur de "Bienvenue sur la ligne 13" a choisi de raconter de manière vivante ce calvaire avec toutes ces anecdotes, drôles ou tristes, que Tata son héroïne vit sur le chemin du travail. Aminata rêve de devenir psychologue à la RATP et elle décortique avec soin toutes les situations insolites auxquelles elle se voit confrontée. Regardez cette vidéo. L'acteur Jean-Michel Martial lit ainsi un extrait dans lequel Tata se trouve face à un père et son fils qui se déchirent.

Jean-Michel Martial lit un extrait de "Bienvenue sur la ligne 13"


Un mari shooté au PMU

Dans ce voyage à travers les Invalides, Saint François Xavier et Gaîté, Aminata ne perd pas sa vitalité. Peu aidée par un mari shooté au PMU, l'héroïne de Jenny Hippocrate se bat et voit curieusement son salut dans cette ligne 13 qu'elle déteste et affectionne. Jenny Hippocrate a adoré écrire cette histoire et imagine déjà la suite.La Plume antillaise et d'ailleurs Edition 2013
Samedi 16 novembre à 14h
Forum littéraire consacré à la découverte des oeuvres d'écrivains antillais



  • Suzanne DRACIUS « Rue monte au ciel »
  • Jenny HIPPOCRATE « Bienvenue sur la ligne 13 »
  • Claudine HAZAËL-AMBROSIO « Jeanina, adolescente an tan Sorin »
  • Dominique LANCASTRE « La véranda »​
  • Franck SALIN (FRANKITO) « L’homme pas Dieu »
  • Alexandre TELLIM « La saga Trempage Kréyol »
  •  JYB « L’écho des conques ultramarines »
  • Blaise BOURGEOIS « La saga TI NIKO »
  •  Énide DARIUS « « Jaden dèyè kaz ? »
  •  Marie-Céline CAMUS  « Regard d’Océane sur la vie »
  •  Leslie DION « La beauté au naturel : produits d’ici et d’ailleurs »
  • Alain RIPAUX « La France en Amérique du Nord et en Outre-mer »
  • M’BITAKO, écrivain et traducteur en langue créole
  • Nicole GIBON, directrice de la rédaction de PILIBO Mag…
Adresse : Ecole Nationale supérieure des Télécommunications
                49 rue Vergniaud à Paris
Contact : aptom.dom@wanadoo.fr