publicité

La grève des fonctionnaires s’enlise à Mayotte

Les fonctionnaires en grève contre la fiscalisation des indemnités d'éloignement ont repris mardi leur mouvement de grève après la trêve du week-end prolongé du 11 novembre, dans un climat de plus en plus tendu. 

Les fonctionnaires en grève se dirigent vers l'aeroport de Pamandzi pour un départ symbolique
Les fonctionnaires en grève se dirigent vers l'aeroport de Pamandzi pour un départ symbolique
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
Très tôt mardi matin, les enseignants grévistes ont procédé au blocage des collèges et lycées de l'ensemble de l'île, en fermant les grilles d'entrée avec des cadenas. Ils ont aussi renvoyé les élèves à la maison.
 

Echauffourées au lycée Younoussa Bamana

Des échauffourées se sont produites à l'entrée du lycée Younoussa Bamana de Mamoudzou, chef lieu du département, selon le témoignage d'un des porte-parole de l'intersyndicale de la fonction publique de Mayotte.
 
"L'incident s'est produit quand les agents de police ont baissé de force la grille du lycée. Un professeur en grève a été bousculé devant les lycéens ulcérés et scandalisés. Malgré l'ouverture manu militari de la grille, les élèves ont refusé d'entrer en applaudissant leurs enseignants en grève", a raconté à l'AFP Thierry Wuillez, co-secrétaire du SNES-FSU Mayotte.
 
Des grévistes, valises en mains, portant des t-shirts sur lesquels on pouvait lire "L'Etat m'a trahi, je m'en vais", ont symboliquement marché à partir de 10h00 (08h00 à Paris) de Dzaoudzi à l'aéroport de Pamandzi, sur la Petite Terre, pour illustrer leur menace de revenir massivement en métropole si l'Etat ne tient pas compte de leurs revendications.
 

Le préfet en tenue décontracté

A la fin de la manifestation, ils ont indiqué avoir croisé le préfet de Mayotte en tenue décontracté, muni de son matériel de pêche. "C'est un manque de considération de l'Etat en la personne du préfet à notre égard. Alors que les fonctionnaires sont dans la rue et qu'aucun service public n'est assuré, le représentant de l'Etat va à la pêche. C'est du mépris total", a dénoncé M. Wuillez. Le syndicaliste a indiqué que la grève se poursuivrait tant que les négociations ne seront pas ouvertes.
 
Mercredi, un rassemblement des grévistes est prévu devant la prison de Majicavo au nord de l'île, en soutien au personnel pénitentiaire en grève. Jeudi, une délégation remettra aux autorités préfectorales une lettre demandant un retour anticipé en métropole. Sollicités à plusieurs reprises par l'AFP, ni la préfecture, ni le vice-rectorat n'ont souhaité s'exprimer.  
Dans un communiqué, la Préfecture de Mayotte dément les infos de l'Agence France Presse

Voici le texte du communiqué de la préfecture:
"Contrairement aux propos rapportés dans la dépêche AFP du 12.11.2013, le préfet de Mayotte ne manque d'aucun respect envers les fonctionnaires.
L'information précisant qu'il s'est rendu à la pêche pendant les manifestations est totalement erronée.
Au cours de sa journée de travail, M. le Préfet a notamment rencontré Mme Michelle DIAGGI, Secrétaire Confédérale de FO chargée de l'Outre Mer, de l'armée et de l'organisation, en présence de M. MADI M'COLO dans la matinée
".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play