publicité

Vibrant plaidoyer d'Edwy Plenel en faveur de Christiane Taubira

Invité de France 2 samedi soir, le directeur de Mediapart a rendu un vibrant hommage à la ministre de la justice. Il lui a adressé un message de soutien en créole, suivi de longs applaudissements du public. 

© capture d'écran F2
© capture d'écran F2
  • la1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Invité de l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché", sur France 2 samedi soir, le journaliste et fondateur de Mediapart Edwy Plenel s'est livré à un vibrant pladoyer en hommage à Christiane Taubira. 

Fanm Dibout !

"Je voudrais dire que Madame Taubira a retrouvé le beau langage de la politique. Un langage qui a de l'élévation, de la hauteur (...) Qu'est-ce qu'elle a eu en retour, Madame Taubira ? le pillonage, le retour du racisme le plus archaïque, la guenon, les bananes (...)
je dis juste, et je voudrais le dire du fond du coeur à cette dame qui vient de Guyane, qui illustre la France telle qu'elle est, je voudrais lui dire dans la langue du pays de mon enfance, qui est la Martinique, langue que l'on parle aussi en Guyane :


"Fanm dibout, tchimbe red, pa moli"






Regardez l'intervention d'Edwy Plenel

la vidéo d'On n'est pas couché est disponible ici et l'extrait concernant Christiane Taubira se situe 3 mn 40 après le démarrage de la vidéo.
Plenel Taubira

Hommage à son père, Alain Plenel

Edwy Plenel était invité de l'émission à l'occasion de la sortie de son nouvel ouvrage : "Dire non", paru aux éditions Don Quichotte. Dans ce livre, le journaliste rend hommage à son père, Alain Plenel, décédé le 18 novembre 2013. Inspecteur d'Académie et vice-recteur de la Martinique de 1955 à 1960, Alain Plenel fut limogé en décembre 1959 par le régime Gaulliste après avoir pris position publiquement contre une répression policière qui avait provoqué la mort de trois jeunes manifestants martiniquais. Rappelé à Paris, interdit de sortie du territoire métropolitain, Alain Plenel sera limogé de l'administration par un décret présidentiel en 1965. Il aura dû attendre 1981 et l'élection de François Mitterrand pour obtenir une réhabilitation administrative....


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play