publicité

Catherine Le Pelletier : un voyage littéraire en Guyane

La journaliste et universitaire guyanaise Catherine Le Pelletier vient de publier « Littérature et société : la Guyane », un ouvrage très complet sur l’histoire littéraire de ce grand territoire qui compte parmi ses auteurs René Maran et Léon-Gontran Damas, entre autres. 

Catherine Le Pelletier, auteur de « Littérature et société : la Guyane » (Ibis Rouge Editions) © DR
© DR Catherine Le Pelletier, auteur de « Littérature et société : la Guyane » (Ibis Rouge Editions)
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
Journaliste à Guadeloupe 1ere, Catherine Le Pelletier enseigne également la littérature générale et comparée à l’Université des Antilles en Guadeloupe. Son dernier ouvrage, « Littérature et société : la Guyane » (Ibis Rouge Editions) est une version résumée de sa thèse de doctorat obtenue en 2011 sous le titre « Littérature, société, culture : le cas de la Guyane ».
 
Le livre ne constitue pas seulement une approche historique de la littérature guyanaise, mais il en rend compte avec les outils de la sociologie, de l’ethnologie et de l’anthropologie. Eléments importants et novateurs de cette étude, l’auteur examine aussi la littérature orale guyanaise (fables, légendes, contes) ainsi que la question des langues parlées localement (créole, langues bushinenge et amérindiennes) dans le discours littéraire.
 

La question de l’identité guyanaise

La recherche part de la période précoloniale, puis couvre celles de la colonisation et de la départementalisation. Catherine Le Pelletier revient sur les premiers récits des voyageurs européens dans la région dès le XVIe siècle, et s’intéresse aussi à la perception de la Guyane par des écrivains comme Albert Londres et Blaise Cendrars. Sont présentés évidemment les auteurs guyanais contemporains comme René Maran, Léon-Gontran Damas, Elie Stephenson, et Georges Othily, pour ne citer que ceux-ci.
 
Catherine Le Pelletier accorde également dans son livre une large place à la question de l’identité guyanaise, au courant littéraire de la négritude, à l’analyse des différents genres littéraires, et à la situation éditoriale en Guyane. Bref, un ouvrage essentiel, synthétique et très complet pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire et à la sociologie de la littérature guyanaise.  
 

VIDEO. Interview de Catherine Le Pelletier par Guy Registe sur la chaîne panafricaine Télésud à propos de son ouvrage « Littérature et société : la Guyane »

CLP

 

Catherine Le Pelletier, « Littérature et société : la Guyane », Ibis Rouge Editions, mars 2014, 348 pages, 30 euros. 

 
A noter également, du même auteur, la parution du volume 2 de KaruQuizz. Cet ouvrage en forme de questions réponses (500) invite à une immersion dans l’histoire, la géographie, la culture, le patrimoine, le sport, et la société de l’archipel guadeloupéen. Le livre comporte aussi un volet caribéen pour une meilleure connaissance de l’arc antillais. Le tout est abondamment illustré et on y apprend l’essentiel, et plein de choses encore, sur la belle Guadeloupe et son environnement caraïbe.

Catherine Le Pelletier, « KaruQuizz (volume 2) », Editions Nestor, février 2014, 152 pages, 12 euros. 

 
1 396 959 276

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play