publicité

Un djihadiste d'origine martiniquaise tué en Irak

D'après le Figaro, un jeune français, d'origine Martiniquaise et converti à l'Islam radical a péri dans un attentat suicide au nord de l'Irak.

© Google maps
© Google maps
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
C'est un très bref entrefilet dans le Figaro qui cite  des informations diffusées par le compte Twitter de l'Etat islamiste en Irak et au Levant. Le quotidien rapporte qu'un jeune Français d'origine martiniquaise serait mort dans un attentat suicide, à Mossoul dans le nord de l'Irak.
 
Abou Al-Qada al Faransi ("le Français"), récemment converti avait d'abord transité par la Syrie avant de rejoindre l'Irak.
Depuis plus d'un an l'Irak est  quasiment quotidiennement endeuillé par des violences, notamment des attentats suicides et des attaques au moyen d'armes à feu. Des violences attisées depuis le début du conflit syrien.
 

L'EIIL: des ultra radicaux

Fondé en 2006, l'Etat islamiste en Irak et au Levant, l'EIIL résulte d'une alliance entre plusieurs groupes jihadistes irakiens. Ces ultra radicaux veulent, entre autres, l'instauration d'un état islamique dans une région située entre l'Irak et la Syrie.
Selon l'Observatoire syriens des droits de l'homme, ces combattants ultraviolents sont coutumiers d'exécutions qui prennent parfois la forme de crucifixions publiques.
 
Qui sont ces Antillais qui se convertissent à l'islam?

En l'absence de recensement, impossible de chiffrer le nombre d'hommes et femmes originaires des Antilles qui se convertissent. Parmi eux, une infime minorité prend la voie d'un islam radical, un choix, qui selon les islamologues, révèle avant tout un malaise identitaire.

Il y a quelque mois notre rédaction avait consacré un dossier en plusieurs volets aux Antillais musulmans. Nous avions rencontré Imrane, Omar et Gary, membres de l'AMA (l'Association musulmane antillaise). Trois jeunes hommes élevés dans un environnement chrétien qui ont choisi de quitter le christianisme pour "s'accomplir" dans la religion musulmane

En, nous avions également rencontrée, Céline, d'origine martiniquaise et convertie depuis quatre ans, qui a sans regret quitté sa vie de clubbeuse pour adopter le hijab.

Lire notre dossier sur les Antillais convertis à l'islam

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play