Accident de car dans l'Aube: le conducteur aurait fait un malaise

faits divers
accident minibus
Le minibus s'est déporté sur la gauche avant de s'encastrer dans un camion. Six personnes ont péri dans l'accident. ©AFP PHOTO / FRANCOIS NASCIMBENI
On en sait un peu plus sur les circonstances de l'accident de minibus qui a coûté la vie de six personnes mardi dans l'Aube.  Les résultats de l'autopsie du conducteur, guadeloupéen, révèlent qu'il a pu faire un malaise à cause d'une hypoglycémie.
Que s'est-il passé mardi 22 juillet? Ce jour là, quatre enfants (dont deux Martiniquais) décèdent dans un accident entre un poids lourd et un minibus, près de Troyes. Un jeune de 20 ans et le chauffeur s'ajoutent aux victimes, portant leur nombre à 6.
Le minibus, qui transportait les membres d'une association sportive de Nangis (Seine-et-Marne) a s'est déporté sur la gauche avant de heurter de plein fois un poids lourd qui circulait en sens inverse.
 

Un faible taux de glucose dans le sang


Une autopsie a été réalisée sur le conducteur, Jason Malacquis, un Guadeloupéen de 25 ans. Selon Alex Perrin, le procureur de Troyes, celle-ci a révélé "un faible taux de glucose dans son sang qui aurait pu induire un malaise hypoglycémique et ainsi expliquer la perte de contrôle". Alex Perrin a également tenu à démentir les rumeurs qui voudraient que Jason Malacquis observait le jeûne du ramadan. "Il s'était alimenté très légèrement, lors d'un pique-nique", a-t-il précisé. Les premiers résultats de l'autopsie doivent désormais être confirmés par des analyses complémentaires.  
 

"Il n'y a pas de mots"

"C'est un grand moment de solitude. … Il n'y a pas de mots pour expliquer nos chagrins; On s'attend jamais à ça", a expliqué le père de Jason Malacquis présent lors de la chapelle ardente organisée pour les victimes 
 
 

pere jason malacquis