La demande de grâce présidentielle de Gaston Flosse sera instruite rapidement, selon Christiane Taubira

christiane taubira
taubira
Christiane Taubira à la sortie du conseil des ministres. ©KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La Garde des Sceaux assure que la chancellerie "fera diligence" au sujet de la demande de grâce présidentielle partielle formulée par Gaston Flosse, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts.
Combien de temps reste-t-il à Gaston Flosse à la tête du Fenua? Ce mardi, le Haut commissariat de la Polynésie a publié un communiqué, expliquant que la demande de grâce présidentielle de Gaston Flosse l'empêchait de lui notifier le rejet de son pourvoi par la cour de cassation. Ce qui permet au vieux lion, 83 ans et condamné à 4 ans de prison avec sursis, 125 000 euros d'amende, 3 ans d'inéligibilité et à la privation de ses droits civiques et civils, de conserver encore quelques temps  ses mandats de président et de sénateur de la Polynésie française.
 
Or, la procédure de grâce présidentielle ne possède pas de limite de temps, pour être étudiée.  Celle-ci doit, après avoir été formulée par écrit, être instruite par le procureur avant d'être traitée par le ministère de la Justice.
 
 

"Nous ferons diligence"

Difficile donc de savoir s'il s'agit  d'une question de jours, semaines ou de mois. Interrogée sur l'avenir de cette requête, Christiane Taubira  est restée très évasive.  "Cette demande sera instruite, la réponse sera donnée, a répondu la garde des Sceaux aux journalistes de France Ô qui l'attendaient à la sortie du conseil des ministres. Vous le saurez sous peu, nous ferons diligence", a-t-elle ajouté, sous entendant néanmoins une décision rapide, sans pour autant préciser  de date.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live