Ministres ultramarins : qui restera, qui partira, qui entrera?

christiane taubira
Gouvernement Valls
©Alain Jocard / AFP
En attendant la composition, aujourd'hui mardi, du nouveau gouvernement de Manuel Valls, l'heure est aux spéculations pour les ministres sortants. Restera, restera pas ? Revue de détails des ultramarins. 

Christiane Taubira

Depuis son entrée au gouvernement Ayrault en juin 2012, Christiane Taubira est devenue une véritable icône de la gauche, notamment après la loi sur le mariage pour tous qu'elle a défendu avec fougue au Parlement. Il y a six mois, lors de l'arrivée de Manuel Valls à Matignon, de nombreux observateurs affirmaient qu'elle ne serait pas reconduite par le nouveau Premier ministre. Finalement, Christiane Taubira, devenue un symbole important notamment pour l'aile gauche de la majorité, est restée ministre de la Justice.

Mais aujourd'hui, c'est précisément cette aile gauche de la majorité qui fait sécession, avec les déclarations tonitruantes d'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. Christiane Taubira a toujours affiché une proximité idéologique avec Arnaud Montebourg, qu'elle a soutenu lors de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012. Mais Manuel Valls peut-il se passer de la Guyanaise, ministre toujours très populaire à gauche ?
Valls et Taubira
©Miguel Medina/AFP

George Pau-Langevin

La ministre sortante des Outre-mer n'appartient pas au clan des frondeurs du gouvernement. Plutôt discrète, elle s'est toujours montrée publiquement en accord avec la ligne défendue par Matignon et l'Elysée. Aucun élément objectif ne semble remettre en cause sa participation au gouvernement Valls 2.
GPL
A l'Assemblée nationale, au banc des Ministres ©Joel Saget /AFP

Annick Girardin

La Secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie est membre du PRG, le Parti Radical de Gauche. Il y a quelques semaines, début août, les Radicaux de Gauche ont menacé de quitter le gouvernement, mécontents de la réforme territoriale voulue par l'Elysée et Matignon. La Saint-Pierraise a fait savoir qu'elle serait solidaire de la décision de son parti politique. Mais aujourd'hui, dans le nouveau contexte politique, François Hollande et Manuel Valls, qui vont se couper de l'aile gauche de leur majorité, ne peuvent envisager une sortie des ministres PRG sous peine d'affaiblir encore un peu plus leur majorité parlementaire désormais très étroite. Annick Girardin a donc de bonnes chances de conserver sa place au gouvernement. 
Annick Girardin
©Capture d'écran TV5 Monde

D'autres Ultramarins dans le nouveau gouvernement ?

La constitution du nouveau gouvernement est en cours d'élaboration. Les spéculations sont donc nombreuses sur les éventuels entrants. Plusieurs éléments conditionnent la composition de la nouvelle équipe, notamment le retour ou non de représentants écologistes. 
Alors qu'il doit faire face à la grogne d'une partie conséquente de sa majorité parlementaire, François Hollande, tout juste de retour d'un voyage officiel dans l'océan Indien, se souviendra peut-être aussi de la -petite- grogne des élus réunionnais, déçus de ne pas être représentés depuis 2012 dans les différents gouvernements. 
Nassimah DIndar, la présidente du conseil général de La Réunion, revendique d'ailleurs sur twitter une place pour un Réunionnais dans le gouvernement :